Motorsport

L’équipe Proton ne cache pas sa frustration

Après l’abandon de ses deux voitures

Recherche

Par

20 janvier 2011 - 10:52
L’équipe Proton ne cache pas sa (...)

La frustration était évidente du côté de l’équipe Proton, mercredi soir, après l’abandon de ses deux voitures peu de temps après le départ du rallye de Monte Carlo.

Le team s’était pourtant préparé au mieux, avec sept jours d’essais répartis entre les Alpes et le Royaume-Uni, mais la malchance qui l’a accompagné la saison dernière a encore frappé.

Chris Atkinson en a été la première victime : il a rencontré un problème électrique après avoir parcouru quelques centaines de mètres de la première spéciale.

« J’étais vraiment impatient de piloter la voiture, ce matin. Tout allait bien, au départ, les pneus étaient chauds. Nous n’avions même pas fait un kilomètre quand la voiture s’est arrêtée », a expliqué l’Australien. « Le moteur s’est coupé et nous n’avions plus rien, nous ne pouvions pas redémarrer. Nous avons essayé de réparer, mais nous n’avons rien pu faire. L’équipe a regardé les data et vu que le problème avait été provoqué par un survoltage. Ca ne nous était jamais arrivé, c’est un mystère total. »

Quant à P-G Andersson, il a bouclé la première spéciale mais est parti à la faute sur la suivante.

« La première spéciale s’était bien passée, sans problème. Je n’avais pas attaqué trop fort, je voulais juste me mettre dans le rythme. Environ cinq kilomètres après le départ de la deuxième spéciale, nous sommes arrivés sur un double droite, la voiture est partie un peu large. J’ai vu arriver le fossé, il y avait des feuilles dedans, et j’ai pensé que ça irait », a-t-il expliqué. « Ca n’a pas été le cas parce qu’il y avait une grosse pierre cachée sous les feuilles. Nous l’avons tapée et avons cassé la jante avant gauche, ce qui a provoqué une crevaison. Trois kilomètres plus tard, alors que nous freinions pour une épingle, l’un des bras a cassé. Nous avons dû abandonner. C’est vraiment décevant. »

« Inutile de dire que l’ensemble de l’équipe est frustré par ce qui s’est passé aujourd’hui », commentait Chris Mellors. « Nous étions vraiment impatients de venir sur le Monte Carlo. Nous avions fait quatre jours d’essais dans les Alpes et trois autres au Royaume-Uni, et nous n’avions pas eu de problème avec la voiture. Aujourd’hui, une de nos voitures est sortie sur un simple accident, si on peut appeler ça un accident, et l’autre avec un problème électrique bizarre. Je me demande ce qui nous attend encore. Malgré tout, l’équipe reste positive, nous savons tous de quoi Proton et la voiture sont capables. »

keyboard_arrow_right

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less