Motorsport

Huit ORECA 03 au pied du mythe !

La ORECA 03 est de retour sur le célèbre Circuit de La Sarthe

Recherche

Par Olivier Ferret

10 juin 2012 - 12:33
Huit ORECA 03 au pied du mythe (...)

Douze mois après sa première apparition aux 24 Heures du Mans, la ORECA 03 est de retour sur le célèbre Circuit de La Sarthe. Elles seront huit au départ de l’édition 2012, engagées par sept teams : ADR Delta, Pecom Racing et Signatech-Nissan, présents dans le cadre de la troisième manche du Championnat du Monde d’Endurance FIA, ainsi que Boutsen Ginion Racing, Murphy Prototypes, Race Performance et Thiriet by TDS Racing, habituels pensionnaires de l’European Le Mans Series. Si le mythe du Mans représente plus que jamais l’un des grands défis du sport automobile, les objectifs seront élevés pour ces équipes qui bénéficient du savoir-faire ORECA et du kit « Le Mans ».

Le Mans dans la continuité d’un bon début de saison…

Après un exercice 2011 concluant, marqué par la pole position, le record du tour et un podium aux 24 Heures du Mans, mais aussi par un titre de Champion Constructeurs en Le Mans Series et un sacre au classement Teams en Intercontinental Le Mans Cup, les ORECA 03 ont entamé la saison 2012 du bon pied. Elles abordent ainsi le double tour d’horloge sarthois dans une bonne dynamique. « Sebring est arrivé très vite, mais a répondu à nos attentes » explique Hugues de Chaunac, Président du Groupe ORECA. « Les deux voitures à l’arrivée sont dans le Top 5, la troisième a abandonné sur accident. Au Castellet, les ORECA 03 réalisent le doublé. A Spa, deux voitures terminent sur le podium, très proches de la victoire après avoir longtemps mené les débats. Par ailleurs, une des équipes mène le classement Teams en WEC. A ce jour, le bilan est donc satisfaisant. »

Le contingent ORECA, très international avec cinq nations différentes représentées (Angleterre, Argentine, Belgique, France, Irlande et Suisse), est composé de teams de qualité, tous capables de jouer aux avant-postes. Cinquième à Sebring, deuxième à Spa, ADR Delta est actuellement le leader de la catégorie LMP2 en Championnat du Monde d’Endurance FIA. L’équipe britannique, qui découvrira les 24 Heures du Mans, s’appuiera sur un trio composé de Tor Graves, John Martin et Jan Charouz. Pecom Racing a connu les joies du podium en Floride et mise sur ses pilotes réguliers, les expérimentés Pierre Kaffer et Soheil Ayari, ainsi que Luis Perez Companc. Egalement engagé en FIA-WEC, Signatech-Nissan aligne deux autos, une pour Franck Mailleux, Olivier Lombard et Jordan Tresson, la seconde pour Nelson Panciatici, Roman Rusinov et Pierre Ragues.

Ces écuries, qui s’illustrent régulièrement sur la scène mondiale, sont accompagnées de teams qui brillent sur le Vieux Continent. Boutsen Ginion Racing avait été l’un des principaux protagonistes des Le Mans Series 2011 et reste sur un Top 5 à Spa. Bastien Brière, Jens Pertersen et Shinji Nakano défendront les couleurs de l’équipe belge. Pour sa première année d’existence, Murphy Prototypes a déjà décroché un podium, à Spa, et peut compter sur un équipage homogène mêlant jeunesse et expérience : Jody Firth, Warren Hughes et Brendon Hartley. Après deux participations terminées au 6e rang, Race Performance vise une place dans le quinté avec Michel Frey, Ralph Meichtry et Jonathan Hirschi à bord de la ORECA 03 à moteur Judd. Enfin, c’est avec le statut de leader de l’European Le Mans Series que Thiriet by TDS Racing prendra pour la première fois le départ des 24 Heures du Mans. Deux fois vainqueur en 2011, la structure héraultaise a remporté les 6 Heures du Castellet en avril. Elle sera représentée par Pierre Thiriet et Mathias Beche, accompagnés du solide Christophe Tinseau.

L’expérience au service des teams…

Les sept teams engageant la ORECA s’appuieront sur le service compétition-client mis en place par ORECA Technology, basé notamment sur l’expérience du Team ORECA. « Nous avons l’avantage d’avoir déjà été dans la peau d’une équipe de course » souligne Christophe Guibbal, Directeur du Bureau d’Etudes. « Nous connaissons les contraintes d’une telle épreuve, certains pièges, quelques petits détails qui font que Le Mans est Le Mans. Cette expérience acquise au fil des années, nous la mettons à disposition des écuries qui alignent un châssis ORECA. L’an dernier, nous avions également engagé une ORECA 03 en one-shot sur Le Mans. Avoir roulé sur cette piste nous a permis de beaucoup apprendre sur la voiture et nous mettons tout cela au profit des teams. »

Parmi les huit ORECA 03 en piste, il est à noter que six d’entre elles seront propulsées par un V8 Nissan dont la préparation et la gestion sont assurées par le département moteur d’ORECA à Magny-Cours. Un défi supplémentaire au coeur d’un peloton exceptionnel pour cette 80e édition. « La catégorie LMP2 n’a jamais atteint un tel niveau auparavant, que ce soit en matière de quantité que de qualité, à la fois des pilotes et des teams » poursuit Christophe Guibbal. « Cette qualité nous pousse à aller de l’avant. C’est bien de se mesurer à d’autres constructeurs, tels que Honda, Lola, Zytek, Morgan ou Norma. C’est important pour ORECA d’être dans une compétition ouverte, tout en sachant qu’il s’agit d’une première. Nous avions jusque là l’expérience d’une formule monotype avec la Formula Le Mans. Des références sont déjà en place et elles représentent un bon révélateur pour nous, à l’image de la Honda qui est basée sur une voiture qui affrontait les Porsche RS Spyder il n’y a pas si longtemps. »

Deuxième l’an dernier avec Signatech-Nissan, ORECA tentera de décrocher un nouveau podium aux 24 Heures du Mans, voire mieux. « Les sensations sont différentes de celles vécues au sein du team : le service compétition-client est présent pour épauler les écuries. Néanmoins, l’objectif est le même : voir une ORECA gagner et cette démarche s’inscrit dans la continuité de l’histoire du Team ORECA. Cette course nous tient donc tous à coeur. Au moins autant qu’auparavant… si ce n’est plus » conclut Christophe Guibbal.

Après le traditionnel Pesage, ce dimanche et lundi, les essais libres se dérouleront mercredi de 16h à 20h. Les premières qualifications se tiendront de 22h à minuit. Elles reprendront au cours de deux séances le jeudi, de 19h à 21h, puis de 22h à minuit. Le départ des 24 Heures du Mans sera donné samedi 16 juin à 15h.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less