Motorsport

ES11-12-13 : Ogier s’échappe en tête du Rallye d’Allemagne

Rallye Deutschland

Recherche

Par www.wrc.com

22 août 2015 - 12:45
ES11-12-13 : Ogier s’échappe en tête (...)

Leader du Rallye d’Allemagne, Sébastien Ogier a dompté les routes militaires de Panzerplatte pour remporter les trois spéciales sur la caserne de Baumholder et augmenter son avance au classement général.

Le Français signait le meilleur temps sur les deux passages sur Arena Panzerplatte pour accroitre l’avantage sur son équipier Jari-Matti Latvala de 2.7s. Il dominait ensuite l’autre Volkswagen Polo R de 6.8s au terme des 45.61 km pour revenir à Trèves avec une marge de 18.5s.

“C’était une spéciale difficile, d’autant que sans les splits, c’est très dur de savoir où l’on en est par rapport aux autres. Mon run était pas mal, même si les pneus avant étaient un peu dégradés sur la fin”, analysait Ogier au parc d’assistance.

Latvala restait perplexe. “La voiture n’est pas comme je le voulais. Cela allait aux essais, mais cela ne marchait pas avec les conditions de ce matin. Les réglages sont trop offensifs”, résumait le Finlandais.

Quatrième des trois spéciales, Andreas Mikkelsen conservait sa troisième place à 48.5s de Latvala pour maintenir un triplé Volkswagen en tête.

Aux volants des Hyundai i20, Thierry Neuville cédait le quatrième rang à son équipier Dani Sordo après une prestation décevante sur les pistes d’entraînement dévouées aux tanks. Entre sous-virage et problèmes de freins, le Belge pointait finalement à 6.7s de l’Espagnol, deuxième et troisième sur Panzerplatte.

Elfyn Evans conservait un avantage de 16.6s sur son partenaire Ott Tänak, mais tous deux signalaient à l’arrivée une forte dégradation des pneus sur leurs Ford Fiesta RS. Derrière, Mads Østberg prenait la huitième position à Hayden Paddon malgré un atterrissage violent sur Gina, le célèbre saut.

Paddon semblait abattu. Peu satisfait des réglages, il concédait une minute à Ogier. Stéphane Lefebvre complétait le top 10, se montrant extrêmement impressionnant avec le deuxième temps sur l’ES12 pour sa première avec la DS 3 WRC.

Avec un arbre mécanique cassé causant un plat sur le pneu arrière-droit, Martin Prokop perdait plus d’une minute. Kevin Abbring devait piloter les dix derniers kilomètres sans direction assistée tandis que Robert Kubica s’arrêtait après avoir arraché une roue de sa Fiesta RS au 17e kilomètre.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less