GP d’Australie : LE 15/03 à 06:10

Motorsport

Barcelone, Course 1 : Vandoorne s’impose devant Evans et Rossi

Le Belge impressionne

Recherche

Par Camille Komaël

9 mai 2015 - 16:48
Barcelone, Course 1 : Vandoorne (...)

ll fait un peu moins chaud que lors des qualifications hier, et c’est avec 24 °C dans l’air - et une piste à 46 °C - que les pilotes s’élancent pour le tour de chauffe. Concernant la stratégie, les trois premiers pilotes sur la grille ont choisi de commencer la course avec les pneus tendres, alors que derrière eux, Evans, Rossi et Marciello ont préféré démarrer avec les pneus durs.

Vandoorne et Lynn sont côte à côte dans la ligne droite, mais au premier virage, c’est Gasly qui s’intercale entre eux, dépassant ainsi son coéquipier britannique. Devant, le Belge se dépêche de creuser l’écart afin que ses poursuivants ne se retrouvent pas dans la zone DRS. Pic a quant à lui réalisé un excellent départ, passant de la 12è à la 6è place, mais quelques tours plus tard son coéquipier Rio Haryanto le dépasse par l’extérieur au premier virage, avec l’aide du DRS. Raffaele Marciello n’utilise pour sa part pas le DRS et dépasse Norman Nato au cinquième tour. Dans le même tour, Yelloly accroche Leal : le Colombien part en tête à queue alors que le Britannique abandonne aux stands.

Dès le septième tour, Vandoorne et Gasly s’arrêtent aux stands : l’arrêt du Belge est lent et Gasly le dépasse presque. Lynn s’arrête un tour après les deux hommes et ressort derrière eux. Evans a pris la tête, juste devant Rossi : l’Américain est bien à moins d’une seconde du Néo-Zélandais, mais n’a pas de DRS. Quelques instants plus tard, Rossi est informé que le problème ne vient pas de sa GP2 : le DRS ne fonctionne sur aucune voiture.

L’absence de DRS ralentit la remontée de Vandoorne, Gasly et Lynn : ils commencent ainsi à perdre du temps sur Evans et Rossi, leurs concurrents à distance pour le podium. Vandoorne et Gasly parviennent à dépasser Visoiu, Negrao, Sorensen et Cecotto Jr, et Lynn fait de même un peu plus tard. Vandoorne continue de rouler moins vite qu’Evans et Rossi, mais il poursuit ses dépassements : après Matshushita, Markelov et Canamasas, le Belge profite enfin d’une piste libre devant lui pour améliorer ses chronos et revenir sur Evans.

Le bouchon créé par Canamasas a permis à Lynn de revenir dans les échappements de Gasly. Sous pression, le Français attaque Canamasas, qui bloque les roues et le serre en piste : c’était chaud, mais Gasly est passé ! Canamasas, qui doit s’arrêter aux stands, ne facilite la tâche à aucun pilote et frôle l’accrochage avec Haryanto le tour suivant.

A 11 tours du drapeau à damiers, Raffaele Marciello, qui était troisième, s’arrête aux stands passer des pneus tendres. Le tour suivant, c’est Rossi qui change de pneus : l’Américain ressort juste derrière Lynn. Devant, Evans perd beaucoup de temps et s’arrête enfin aux stands chausser des pneus tendres : le Néo-Zélandais ressort derrière Lynn, qui entre-temps s’est fait doubler par Rossi. Le pilote Racing Engineering profite de ses pneus tendres pour doubler Gasly et il fond sur Vandoorne.

Pierre Gasly est en difficulté avec ses pneus durs vieillissants : sa bataille avec Lynn profite à Evans qui double les deux pilotes DAMS en deux virages. Pendant ce temps, alors qu’il reste 8 tours, Pic est informé que le DRS fonctionne de nouveau. Mais l’aileron mobile n’aide ni Lynn à passer Gasly, ni Haryanto à doubler Lynn. Les trois hommes restent en lutte pour la quatrième place.

Vandoorne parvient à tourner plus vite que ceux avec qui il s’est arrêté aux stands mais ce n’est pas suffisant pour empêcher Rossi et Evans de revenir sur lui à vitesse grand V. Dix secondes derrière eux, Lynn et Gasly se livrent à une magnifique bagarre, côte à côte durant plusieurs virages. Au final, c’est Haryanto qui en profite et l’Indonésien passe en quatrième position. A trois tours du drapeau à damiers, la jonction est faite devant, mais contre toute attente Vandoorne réussit alors à élever le niveau et il reprend du temps par rapport à Rossi !

Du coup, c’est Rossi qui se retrouve sous la pression de Mitch Evans : à l’entame de l’avant-dernier tour, Evans active son DRS et plonge au premier virage. Il passe Rossi, mais Stoffel Vandoorne en avait conservé sous le pied et le Belge s’éloigne encore plus devant. Vandoorne s’impose après une magnifique course de sa part. Evans termine deuxième devant Rossi. Haryanto finit quatrième, devant Lynn et Marciello, qui auront finalement réussi à doubler un Gasly à l’agonie avec ses pneus. Derrière Gasly septième, on retrouve Nato, puis Pic et Stanaway.

PosPiloteEquipeTemps
1. Stoffel Vandoorne ART Grand Prix 37 laps - 1h00m31.992
2. Mitch Evans RUSSIAN TIME +1.957
3. Alexander Rossi Racing Engineering +4.639
4. Rio Haryanto Campos Racing +17.737
5. Alex Lynn DAMS +21.116
6. Raffaele Marciello Trident +23.032
7. Pierre Gasly DAMS +25.841
8. Norman Nato Arden International +29.552
9. Arthur Pic Campos Racing +30.438
10. Richie Stanaway Status Grand Prix +31.535
11. Nobuharu Matsushita ART Grand Prix +31.706
12. Artem Markelov RUSSIAN TIME +32.026
13. Sergio Canamasas MP Motorsport +54.487
14. Jordan King Racing Engineering +55.477
15. Daniel De Jong MP Motorsport +56.906
16. Sergey Sirotkin Rapax +58.303
17. Zoel Amberg Lazarus +59.720
18. Robert Visoiu Rapax +60.163
19. Marco Sorensen Carlin +60.694
20. Nathanaël Berthon Racing Engineering +64.186
21. Johnny Cecotto Hilmer Motorsport +67.785
22. Rene Binder Trident +82.650
23. André Negrao Arden International DNF
24. Julian Leal Carlin DNF
25. Nick Yelloly Hilmer Motorsport DNF
26. Marlon Stockinger Status Grand Prix DNF

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less