Motorsport

Audi Sport : la victoire d’une équipe

Le 10ème succès au Mans

Recherche

Par

14 juin 2011 - 15:08
Audi Sport : la victoire d’une (...)

Après la victoire de l’Audi R18 TDI n°2 de Benoît Tréluyer, André Lotterer et Marcel Fässler dans l’édition 2011 des 24 Heures du Mans, une édition qui restera dans les annales de la course mancelle, voici les réactions et commentaires du camp des vainqueurs :

Dr Wolfgang Ullrich : "2011 a été sans aucun doute la course du Mans la plus difficile que nous ayons jamais disputée -mais à l’arrivée c’est également le résultat le plus agréable que nous ayons jamais eu. A partir d’une situation difficile, nous avons réussi à redresser la situation par nos propres moyens et en fin de compte à battre -même avec une marge étroite- nos forts concurrents de Peugeot. Après huit heures de course nous avions perdu deux de nos trois voitures et nous savions que ce serait extrêmement difficile avec une seule voiture. L’équipe entière a tout donné pour faire de son mieux pour cette voiture. Bien sûr, les pilotes devaient la conduire. Et ils ont fait un travail vraiment fantastique -bien que ce soit l’équipage avec le moins d’expérience au Mans. Évidemment c’est important que Allan et Mike se soient sortis des deux accidents, qui étaient réellement sévères, sans aucune blessure."

Marcel Fässler (Audi R18 TDI n°2) : "La journée a été terrible. Les six dernières heures ont été incroyables. On aurait dit qu’elles ne passaient pas. Quand je regardais l’heure, je pensais que le temps s’était arrêté. Je me disais "l’horloge ne marche pas, ce devrait être fini depuis longtemps." J’ai essayé de me mettre près d’un endroit où je pouvais écouter les commentateurs. Mais c’était simplement impossible. On voyait le rêve devenir de plus en plus proche. Et ensuite il y a eu des moments où tout devenait de plus en plus difficile, comme lors de la crevaison lente en fin de course alors qu’André était au volant. Et alors on se met de nouveau à trembler. Le rêve va-t-il se réaliser ? Et alors il s’est réalisé. C’est vraiment fantastique. Nous avons travaillé pour cela tout l’hiver. Le Mans est la course la plus importante. Je suis particulièrement heureux d’être le premier Suisse à l’avoir remportée."

André Lotterer (Audi R18 TDI n°2) : "La course a été très intense. J’ai attaqué comme un fou de la première à la dernière minute. Je ne me suis pas ennuyé dans la voiture. J’ai donné tout ce qui était possible. Et je n’avais pas d’autre choix. En fin de compte, ça a marché. Je suis simplement heureux que nous ayons réussi à le faire. Les mécaniciens et tous les autres ont travaillé tellement dur pour préparer la voiture. C’est une grande récompense pour de nombreuses heures supplémentaires. A cause des deux accidents, samedi a été une journée difficile pour Audi Sport. Je suis très heureux que Allan et Rocky soient OK et que, en dépit des accidents, nous ayons une bonne raison d’être joyeux."

Benoît Tréluyer (Audi R18 TDI n°2) : "Nous avons gagné une course incroyable. Une sensation fantastique. C’est clairement une victoire d’équipe. Nous avons uniquement piloté. Le plus gros du travail a été la préparation. Sans une voiture rapide et fiable comme notre Audi la victoire dans une course de 24 heures n’aurait pas été possible. Je voudrais aussi mentionner Marco Bonamoni qui nous a beaucoup aidé. La victoire appartient au team qui était réuni ici aujourd’hui. C’est comme au football. S’il manque une seule personne on ne put pas gagner. C’est particulièrement sympa car j’ai fréquenté à l’école de pilotage ici au Mans Marcel Fässler et Sébastien Bourdais. Cela rend encore meilleur le podium ici avec eux sur ce circuit." 

Timo Bernhard (Audi R18 TDI n°1) : "Je suis incroyablement heureux pour le team. Toute l’équipe a terriblement travaillé dans la phase de préparation. Je tire mon chapeau à l’équipage de la voiture n°2. Ils ont fait une course superbe. Une très belle performance. Naturellement, j’aurais aussi aimé être devant avec notre Audi n°1. Mais même si nous étions obligés de seulement regarder la course nous avons vu que la voiture était incroyablement compétitive. Jusqu’à notre abandon nous étions à la lutte. En tant que pilote, je ne peux pas nier ma déception. Cependant, la chose la plus importante, c’est que Mike soit OK. Il n’avait pas d’autre choix que de réagir comme il l’a fait dans cette situation. Félicitations à toute l’équipe Audu Sport. Une superbe démonstration. Je suis heureux que la victoire ait été obtenue."

Romain Dumas (Audi R18 TDI n°1) : "C’est sûr que c’est une bonne course quand on travaille pendant près d’un an pour se préparer et de gagner la course ensuite. D’accord, ma voiture n’était pas sur la plus haute marche du podium aujourd’hui mais je suis heureux que ce soit Audi qui ait gagné. Nous partageons tous cette victoire. Nous travaillons tous ensemble. C’est la force de ce team incroyable. Nous avons gagné la voiture. Benoît, André et Marcel étaient deuxièmes et étaient très heureux pour nous, et maintenant nous sommes heureux pour eux."

Mike Rockenfeller (Audi R18 TDI n°1) : "J’étais dans mon quatrième relais. Il me restait juste trois ou quatre tours avant de ravitailler. Après le virage de Mulsanne, j’étais sur la longue ligne droite qui mène à Indianapolis. Dans la seconde partie, il y avait une GT devant moi. Il était sur la partie gauche et j’ai fait des appels de phares. Pour moi il était clair qu’il allait rester sur la gauche, comme il a dû le faire le tour précédent. Nous dépassons souvent à cet endroit. Je roulais à 300 km/h à ses côtés et il a mal jugé la manœuvre. Soudain, il a tiré sur la droite et j’ai voulu l’éviter en passant dans l’herbe. Il s’en est fallu de peu pour que ça passe mais il m’a légèrement touché à l’arrière. J’ai de suite tourné à gauche. Le choc a été important mais la chose la plus fondamentale est que je sois globalement ok. Les normes de sécurité sont tout simplement énormes et elles m’ont sauvé la vie. Je n’avais jamais eu un tel accident de ma carrière et j’espère ne plus jamais revivre une telle chose. Je suis extrêmement déçu. Nous avions de bonnes chances d’être en lice pour la victoire. Ce n’était pas une manœuvre risquée. Ce fut un dépassement par la droite tout ce qu’il y a de plus normal. Il faudrait peut-être trouver une autre solution pour les pilotes amateurs. C’est tout simplement trop dangereux. Selon moi, il y a eu plusieurs incidents trop dangereux lorsque j’étais dans l’auto. A ce moment précis, malheureusement, l’issue n’a pas été très bonne."

Dindo Capello (Audi R18 TDI n°3) : "Après le mauvais début de course et la grosse frayeur que nous avons eue en voyant les accidents d’Allan et de Rocky ensuite, nous sommes contents qu’ils soient en bonne forme heureusement. Nous pouvons maintenant savourer ce grand moment et féliciter l’équipe de l’Audi n°2, les pilotes, le team ; les ingénieurs mais particulièrement tous les gens de chez Audi à Ingolstadt qui nous ont donné non seulement la plus belle voiture sur la grille de départ mais aussi la plus rapide. C’est quelque chose d’exceptionnel et que nous fêtons maintenant. Nous avons eu la pole position et le meilleur tour en course, et nous avons gagné la course. C’est plus que nous l’espérions. Félicitations à tous."

Tom Kristensen (Audi R18 TDI n°3) : "Fantastique résultat pour Audi. Toute l’énergie s’est reportée sur une seule voiture après que nous en ayons perdu deux. J’étais extrêmement déçu pendant un instant, mais soulagé par le fait que personne ne soit blessé, ni Allan, ni les spectateurs ou aucun des photographes et de même pour l’’accident de Mike. Bien sûr ; nous avons souffert mentalement mais personne n’a été blessé. Mon plus profond respect pour Benoît ; André et Marcel. Ils ont fait une course fantastique. Ne pas avoir été au volant, c’est quelque chose que je n’ai personnellement pas apprécié, mais le fait d’avoir été témoin d’une course du Mans vraiment fantastique, c’est quelque chose qui restera dans les livres d’histoire de Audi comme l’un des plus grands succès sur le circuit légendaire."

Allan McNish (Audi R18 TDI n°3) : "Félicitations à Audi. Félicitations à l’équipe victorieuse. C’est un résultat superbe. André a superbement piloté, tout comme Marcel et Ben. Les pleurs dans le stand témoignent simplement de la pression sous laquelle ils ont été durant toute la course. Dans le cas de notre voiture, et dans celle de Rocky et de sa voiture, il y a également une pointe de tristesse car ce n’est pas un triplé Audi comme l’année dernière, mais aujourd’hui la performance du vainqueur a été incroyable. En ce qui concerne mon accident, j’ai pris l’intérieur à une Ferrari GT qui était juste devant moi. Quand je l’ai passée la première chose que j’ai su c’est que partais en tête-à-queue vers le mur sur la gauche et j’ai immédiatement réalisé qu’il avait touché l’arrière gauche de ma voiture avec son avant droit - après ça j’étais parti... C’était un très gros accident. Je dois dire un énorme merci aux designers de Audi pour avoir produit une voiture pouvant survivre à un énorme impact, permettant au pilote d’ouvrir la portière et de sortir indemne."

Ralf Jüttner : "Une course complètement folle - je ne pense pas que le monde ait vu quelque chose comme cela auparavant. Il y a peut-être eu au Mans auparavant des courses avec une issue encore plus serrée. Mais la bataille entre plusieurs voitures pendant toutes les 24 Heures avec un écart de quelques secondes seulement -je ne pense que cela se soit jamais arrivé auparavant. C’était vraiment crispant. Tous ceux qui étaient ici réaliseront ce qui s’est passé dans quelques jours seulement. Après Spa, nous nous sommes réunis. Rien n’avait marché comme prévu là-bas. A ce moment-là Jo Hausner nous souhaitait d’avoir une course ici dans laquelle Audi et Peugeot seraient à quelques secondes l’un de l’autre à l’arrivée. Et c’est exactement ce que nous avons eu. Ce fut une grande victoire pour Audi - mais aussi pour Allan et particulièrement pour Mike. Nous avons eu des accidents horribles. Nous devons remercier Audi de construire des voitures aussi sûres."

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less