Motorsport

24h du Mans, H+20 : Audi s’achemine vers un quadruplé, même si...

Quelques soucis en vue...

Recherche

Par

17 juin 2012 - 11:15
24h du Mans, H+20 : Audi s’achemine (...)

A quatre heures de l’arrivée, Audi s’achemine vers un quadruplé, même si rien n’est joué pour la victoire entre les deux R18 e-tron quattro de tête. La #1de Benoît Tréluyer est aux commandes (316 tours), avec 2.5s sur la #2 de Dindo Capello qui fête son 48ème anniversaire aujourd’hui. Malgré un tour au ralenti (problème électrique) peu avant le cap des 11 heures du matin, la #4 est toujours sur le podium virtuel, Olivier Jarvis venant de relayer Marco Bonanomi. Mais le Britannique s’est à nouveau arrêté peu de temps après son entrée en piste. Le côté électrique fait des misères aux pilotes de la #4.

Sur la seconde R18 ultra, Romain Dumas cravache avec le meilleur tour en course (3.24.189 mn) lors de son 269ème tour. Avant lui, Loïc Duval a enchaîné les tours rapides sur la #3. Marcel Fässler s’est tout de même fait une belle frayeur à Mulsanne (8h du matin), en allant dans le bac à Muslanne, afin d’éviter une Corvette arrêtée au beau milieu de la piste. Marcel a évité le contact, mais la #1 a perdu une partie de son arrière gauche dans le léger contact avec la pile de pneus. Lors de son arrêt suivant, Fässler est reparti dans les roues de la #2 de Kristensen. A l’approche du Ralentisseur Forza Motorsport, la #1 est arrivée trop vite, si bien que son pilote n’a pu éviter le passage dans le bac. Le Dr Ullrich a confirmé : pas de consignes d’équipe ! Chez Rebellion Racing, les deux Lola-Toyota sont toujours là, même si la #12 de Bleekemolen/Belicchi/Primat a perdu toute chance de bon résultat, suite à un problème d’embrayage. Il aura fallu une quarantaine de minutes pour que la #12 reprenne la piste. La #13 est quant à elle toujours dans le quinté de tête. Il ne reste que trois LMP1 Essence vaillantes avec la Lola-Toyota #12, la HPD ARX-03a/JRM Racing (6ème) et la HPD ARX-03a/Strakka Racing (8ème).

Les deux HPD LMP1 sont encadrées par la meilleure LMP2, qui n’est autre qu’une HPD ARX-03b, avec celle du Starworks Motorsport de Ryan Dalziel. On trouve en embuscade trois ORECA 03, avec dans l’ordre Thiriet by TDS Racing, Pecom Racing, G-Drive by Signatech-Nissan et Murphy Prototypes. Rien n’est fait pour la deuxième place entre Pecom Racing et Thiriet by TDS Racing, après un très beau relais matinal de Pierre Thiriet.

Rien n’a changé en GTE-Pro, avec Bruni (AF Corse) qui compte trois tours d’avance sur une autre Ferrari, celle de Mako (Luxury Racing). Actuellement dans le baquet de l’Aston Martin Vantage GTE, Stefan Mücke aligne les chronos rapides, avec un 3.54.928 mn, meilleur tour en course pour la #97. Dans le clan GTE-Am, la lutte entre la Corvette C6.R/Larbre Compétition #50 et la Porsche/IMSA est pour le moment à l’avantage de la première , Lamy devançant Armindo de 40s.

Pas de nouvelle neutralisation à noter. On a vu Brian Vickers rentrer à son stand avec une roue avant en feu à l’entrée de la voie des stands. La Dome S102.5/Pescarolo Team a abdiqué suite à un problème moteur. Sur la Morgan 2012 LMP2 #35, c’est un changement de silencieux d’échappement qui a retardé l’auto, avant que David Heinemeier-Hansson n’aille visiter un bac à Muslanne. La Corvette C6.R #74 est revenue en piste, après un long arrêt. L’auto s’est ensuite retrouvée en marche arrière sur quelques mètres, le temps de pouvoir rejoindre son stand. Peu avant 11 heures, c’est Simon Dolan qui est sorti de la piste au niveau du Karting, endommageant sérieusement la Zytek Z11SN/Jota.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less