Formule 1

Wolff sur Hamilton : en ce moment, il est dans une ligue à part

Il loue en particulier son choix stratégique sur les médiums

Recherche

Par Alexandre C.

17 août 2020 - 08:32
Wolff sur Hamilton : en ce moment, (...)

Cette fois-ci, en Espagne, Mercedes n’a pas eu à souffrir de ses pneus, comme lors du dernier week-end à Silverstone.

Toto Wolff se réjouit forcément des leçons tirées par son équipe, qui a de nouveau prouvé qu’elle rebondissait fort après le moindre échec.

« Ce qui me rend le plus heureux, c’est qu’après un week-end difficile à Silverstone sur un tarmac très chaud, nous avons pu revenir, tirer les bonnes conclusions et gagner dans les mêmes conditions - et cela se résume à l’excellent travail qui a été fait à l’usine par les équipes de dynamique des véhicules, les gars de la simulation. »

« Je veux dire bravo à tout le monde du côté de l’ingénierie qui a été impliqué. Cela montre la force de l’équipe. »

Lewis Hamilton a accru son avance au championnat, et surtout fait part de sa science de la stratégie en course, ce qui a le plus impressionné son patron.

Pour son dernier relais en course à Barcelone, le pilote Mercedes en effet a poussé, sinon forcé, son équipe à lui faire chausser des médiums, et non des tendres comme initialement prévu. Ce choix fut finalement le bon, puisque Valtteri Bottas, en tendres, n’est pas parvenu à remonter sur la Red Bull de Max Verstappen.

Toto Wolff loue le niveau atteint par son premier pilote...

« Le choix qu’il a fait est impressionnant, car il a tenu à aller vers les médiums. »

« Ce dont je suis vraiment content, c’est la conversation ouverte et la transparence que nous avons entre le pilote et l’équipe, et ce n’est pas quelque chose d’évident. Il y a des équipes où c’est le pilote qui décide. Il y a des équipes où ce sont les ingénieurs qui prennent les décisions, mais au sein de notre organisation, nous sommes capables de nous écouter les uns les autres et de prendre la meilleure décision. Si le pilote veut un pneu, cela ne compromet pas vraiment sa course car il avait de toute façon creusé l’écart, alors il l’aura. »

« En ce moment, il roule dans une ligue à lui tout seul - je dois vraiment dire. Il est totalement sous contrôle. Il a pu économiser du kilométrage sur son unité de puissance pour les courses plus difficiles. »

« L’adhérence était là et c’était le choix logique d’aller sur les tendres pour les 15-20 derniers tours restants. Rien n’indiquait vraiment que ce pneu ne serait pas performant. Ce n’était donc pas une erreur de l’équipe, car au contraire, le pneu tendre est le plus rapide. »

Avant la course, Toto Wolff désignait Max Verstappen comme le favori du Grand Prix. Mais Max Verstappen n’a jamais pu vraiment lutter pour la victoire. Cependant Toto continue de se méfier de Red Bull... et il dit en plaisantant qu’il n’aurait pas manqué d’insister sur la supériorité des Red Bull en cas de victoire du Néerlandais !

« J’ai dit à Christian, allez, on t’attend avec la chaleur ! Si vous remportez une si grande victoire, je peux en faire des tonnes [rires]. Bien sûr, ils sont toujours des rivaux, mais je le respecte. Au cours des quinze dernières années en F1, ils ont fait du bon travail. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less