Formule 1

Wolff : Remplacer Bottas par Russell en 2021 n’est pas réaliste

Ce n’est pas un "non" ferme mais il ne veut pas trop faire rêver George

Recherche

Par Olivier Ferret

7 décembre 2020 - 08:19
Wolff : Remplacer Bottas par Russell en

George Russell a déclaré après le Grand Prix de Sakhir, qu’il espère avoir au moins donné "la migraine à Toto Wolff" (à lire ici), à défaut d’avoir pu remporter la course suite à deux soucis importants (erreur dans les stands puis crevaison lente).

Alors, Russell a-t-il vraiment une chance d’accéder à une Mercedes F1 dès 2021, à la place de Valtteri Bottas qui a déjà un contrat en place ?

Toto Wolff a répondu à son pilote et si ce n’est pas un "non" ferme, c’est tout cas jugé peu réaliste par l’Autrichien...

"George, c’est un pilote Williams et il est sous contrat chez Williams. Et notre duo de pilotes c’est Valtteri et Lewis. Je ne vois donc pas cela comme une situation réaliste en ce moment pour 2021. Mais je peux comprendre que ce serait une situation intéressante, à la fois dans l’équipe et peut-être un peu folle pour nous tous. Peut-être que nous aurons cela à l’avenir."

Russell a un contrat Mercedes à long terme et est actuellement prêté à Williams. Wolff a clairement indiqué avant ce week-end que la décision de l’appeler en l’absence de Hamilton était en gardant à l’esprit le "long terme" afin de voir comment Russell se comporterait à l’avant.

Mais Wolff a refusé de commenter directement lorsqu’on lui a demandé s’il signerait Russell pour 2022.

"George a toujours été un pilote Mercedes. Il est pilote Williams maintenant et ils peuvent être fiers de ce qu’il a fait aujourd’hui. Et ils sauront que ses temps au tour dans une Williams sont probablement une référence. Maintenant, nous devons voir ce que l’avenir nous réserve. Je n’ai pas encore décidé ce que cela signifie pour nous."

Tout au long de ce week-end, il y a eu des spéculations selon lesquelles les solides performances de Russell pourraient être un facteur que Mercedes pourrait utiliser dans ses négociations contractuelles avec Hamilton - en particulier si elle voulait faire baisser le salaire demandé par Hamilton en démontrant qu’elle avait des alternatives.

"Ce sont deux choses différentes. Lewis fait partie de l’équipe depuis huit ans, nous avons eu beaucoup de succès dans le passé. Il fait partie de l’équipe. Et je l’ai déjà dit avant le week-end : aucun des événements de ce week-end n’interférera ou ne changera nos négociations."

"Ce ne serait pas juste pour lui. Ce ne serait pas juste pour nous. Parce que ça aurait pu aller dans l’autre sens, un week-end de course où George n’aurait pas été dans le rythme et je ne pense pas que Lewis me dirait ’tu vois Toto ce que je vaux’. Notre relation va bien au-delà de cela."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less