Formule 1

Wolff : Les discussions sur la pression, ce sont des conneries

Hamilton et Verstappen sont parfaitement préparés

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 novembre 2021 - 15:24
Wolff : Les discussions sur la (...)

Toto Wolff pense que le sujet de la pression des pilotes à l’heure de lutter pour le titre mondial n’a pas de sens. Le directeur de Mercedes F1 juge que Lewis Hamilton et Max Verstappen sont préparés depuis toujours à vivre une telle situation et que la pression ne jouera aucunement un rôle dans leur lutte.

"Les discussions sur la pression, ce sont des conneries" assure Wolff. "Vous montez dans la voiture, vous l’avez fait toute votre vie, vous faites du mieux que vous pouvez, parfois vous faites des erreurs, parfois non. Et c’est la même chose pour l’équipe."

"Vous avez juste besoin d’avoir une bonne voiture et de faire attention, d’être au bon endroit. Je crois aux performances de la voiture et aux performances humaines. Et si vous n’êtes pas mentalement capable d’être au sommet de la course, vous n’arrivez pas à venir en Formule 1. Encore moins à gagner des courses."

Wolff est d’autant plus convaincu de son avis que les deux candidats au titre cette saison sont des pilotes redoutables : "Nous parlons de deux pilotes qui ont un talent exceptionnel."

"L’un est sept fois champion du monde, le seul à faire partie du club des 100 victoires en Grand Prix et le détenteur du plus grand nombre de pole positions de tous les temps. Et il n’a plus rien à prouver à personne. Il se bat contre un jeune pilote prometteur qui est dans une bonne voiture."

Selon Wolff, les joutes verbales entre les deux camps sont attribuables aux médias, "qui posent les bonnes questions et font absolument un travail fantastique". Selon l’Autrichien, les réponses obtenues ont été "interprétées de manière controversée et polarisante, et c’est formidable pour le sport".

Wolff respecte Horner malgré leurs différences

L’Autrichien réfute avoir assuré que la saison se terminerait par un accident, comme certains propos ont pu être retranscrits. Il confirme bien avoir dit que l’accident n’était pas à exclure : "On m’a attribué le propos disant que cela finirait par un accident. Je n’ai jamais dit cela."

"J’ai dit que si cela devait se passer lors de la dernière course, je pouvais les imaginer se lancer dans une course acharnée qui se terminerait par un accident, je pense que ça pourrait arriver. Mais je n’ai pas dit que ça va (forcément) finir en accident. Ces choses sont parfois hors de contrôle et hors contexte."

Jugeant que les propos entre lui et son rival, Christian Horner, pouvaient parfois "aller trop loin", Wolff n’a pas voulu réagir à la dernière sortie du Britannique, qui a jugé qu’il ferait une très bonne "dame de pantomime", après qu’il a lui-même qualifié Horner de pantomime.

"Je ne sais même pas ce que cela signifie, pour être honnête. J’ai juste dit qu’il est comme un acteur. Il aime beaucoup se voir dans cette lutte et il apprécie la bataille de la même manière que moi, mais nous sommes des personnes très différentes."

"J’essaie plutôt de me concentrer sur ce qui est important sans trop penser à la façon dont je veux être perçu par le monde extérieur, et c’est peut-être ce qui nous différencie. Mais je respecte beaucoup son travail en tant que directeur d’équipe et il contribue au spectacle."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less