Formule 1

Wolff défend Hamilton et attaque une pénalité ‘tirée par les cheveux’

Même s’il dit respecter le travail des commissaires

Recherche

Par Alexandre C.

27 septembre 2020 - 17:24
Wolff défend Hamilton et attaque une (...)

Sans surprise, Toto Wolff a défendu son pilote Lewis Hamilton après l’attribution de deux pénalités de cinq secondes, lors du dimanche de course de Sotchi. Même si l’interdiction de faire un essai de départ à la position qui était celle du pilote est inscrite dans les directives du directeur de course, Toto Wolff a estimé que ni Mercedes, ni Lewis Hamilton n’étaient à blâmer… selon lui, c’est le règlement qui est à tirer par les cheveux.

« Ce n’est pas une erreur de l’équipe, ce n’est pas une erreur de Lewis. Et je ne voudrais pointer personne du doigt, et je ne l’ai jamais fait. Les erreurs, on les commet ensemble. »

« Ron [Meadows, directeur sportif de Mercedes] et moi étions avec les stewards, le verdict était qu’il n’était pas au bon endroit. Il n’y a aucune mention de la bonne place pour prendre un départ dans la note du directeur, ni dans le règlement. Nous ne sommes donc pas d’accord sur ce point - nous sommes d’accord pour ne pas être d’accord sur ce point. »

« L’autre pénalité, c’est qu’il ne roulait pas à vitesse constante dans les tours de reconnaissance, et là encore, c’est discutable. Mais la course a eu lieu. »

« Il a reçu la pénalité de 10 secondes. Donc pour une infraction au tour de reconnaissance, recevoir une pénalité ayant un effet en course peut également être débattu. Mais il faut l’accepter et passer à autre chose.

« Je ne suis pas satisfait de la pénalité, car elle est tirée par les cheveux, mais nous sommes d’accord pour ne pas être d’accord. Je respecterai toujours les commissaires dans leur travail, mais sur ce point, nous sommes simplement d’accord pour ne pas être d’accord. »

Toto Wolff a même contesté les commissaires sur leur propre terrain de jeu : il estime que le règlement est écrit de manière très floue, sans préciser l’emplacement de départ adéquat pour tester un démarrage...

« Les notes du directeur de course disent, si je suis bien informé, que vous devez faire les départs d’entraînement après les feux sur le côté droit des stands. Et c’est ce qui s’est passé. »

« L’endroit désigné, c’est après les lumières, sur le côté droit. Il est précisé que le test de départ doit commencer après les lumières du côté droit. »

« Vous savez, les choses ne sont pas toujours en noir et blanc, et il y a de la place pour l’interprétation. Il y a des règles qui peuvent être interprétées de deux façons. Il y a le bon sens. Il y a le fait qu’une pénalité a été donnée, en fait deux pénalités ont été données, pour une infraction qui s’est produite avant la course. »

« Je pense que ce n’était pas un avantage parce qu’il n’y avait pas d’adhérence, tellement moins que ce que vous auriez eu sur vos positions de départ. C’est ce que c’est au bout du compte, et évidemment, nous sommes tous émotifs à ce sujet. »

Au moins, Mercedes n’a pas perdu la victoire à Sotchi, puisque Valtteri Bottas a pris le relais pour s’imposer... Toto Wolff lui rend hommage.

« L’émotion doit être tournée vers Valtteri qui méritait de gagner depuis longtemps, et c’est fondamentalement ce qui me rend heureux. Et le fait de finir 1er et 3e devrait nous donner une raison de nous réjouir et de rentrer à la maison en nous disant que nous pouvons être satisfaits de la façon dont cela s’est passé, et que nous devons maintenant tirer les leçons de l’incident. »

« Nous devons examiner les procédures et nos communications. Et comme à chaque fois nous ne blâmerons pas la personne, nous ciblerons le problème. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less