Vasseur aura besoin de temps et de résistance chez Ferrari

Toute l’Italie n’était pas pour le départ de Binotto

Recherche

Par Franck Drui

15 décembre 2022 - 09:17
Vasseur aura besoin de temps et de (...)

Tout le monde l’admet, Frédéric Vasseur aura besoin de temps pour s’installer dans son nouveau poste de patron de l’équipe Ferrari.

C’est ce que confiait hier Carlos Sainz lors d’une conférence de presse en Espagne (à lire ici), cependant, en Italie, certains prédisent déjà des problèmes pour le Français.

"Vasseur est certainement bon," confie le fondateur de l’équipe Minardi, Gian Carlo Minardi.

"Mais je n’aurais pas changé Mattia Binotto. Il méritait une autre chance. Il y a plusieurs clans en Italie. Ceux qui voulaient faire sauter sa tête à cause des erreurs opérationnelles et ceux qui ont reconnu le travail de fond pour remettre la Scuderia à l’avant."

"J’ai cette vision à plus long terme. Vasseur va donc se retrouver immédiatement avec la pression de bien faire car les bases sont là."

Pour l’ancien pilote de F1 Marc Surer, Vasseur est bien équipé pour la tâche en raison de sa personnalité très résistante.

"Alfa Romeo a connu plusieurs mauvaises années et il a réussi à sortir l’équipe de cela dans une certaine mesure. Il a reçu beaucoup de critiques au cours des saisons précédentes, mais il est toujours resté calme. Cela signifie que vous pouvez aussi survivre chez Ferrari."

"Binotto avait un excellent bagage technique, mais pendant les courses, il est tout simplement inutile, je suis désolé. Il a accepté beaucoup trop d’erreurs de l’équipe et a essayé de tout justifier. Mais vous ne pouvez pas faire cela. Il doit y avoir des conséquences et Vasseur le sait."

Retour en Italie : le journaliste Leo Turrini, très proche de la Scuderia insiste sur le fait que Vasseur a des vents contraires devant lui.

"Vasseur est un expert de la course et il hérite d’une nouvelle voiture, ce qui peut être à la fois un bonus mais aussi un alibi en cas de mauvais résultats. Il devra diriger une équipe de plus de 2000 personnes plus deux pilotes, ainsi que révolutionner le muret des stands, combler les lacunes de communication, redonner du poids politique à la Scuderia, et enfin redonner une mentalité de gagnant à une équipe qui perd le titre depuis 15 ans."

La presse anglaise souhaite en tout cas "Bon courage à M. Vasseur" car elle rappelle que Christian Horner s’est vu proposer le poste il y a un mais l’a refusé.

"Il y a trop de politique sous la surface chez Ferrari. Trop d’égos. Si quelqu’un commence à réussir, quelqu’un d’autre le tire vers le bas."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos