Formule 1

Stroll reconnaît un déficit de vitesse en qualifications

Mais se dit satisfait de son rythme de course

Recherche

Par A. Combralier

6 juin 2019 - 22:02
Stroll reconnaît un déficit de vitesse en

Lance Stroll connaît une première saison difficile chez Racing Point : le Canadien n’a toujours pas atteint une Q2 cette année, et son coéquipier le domine au classement.

Comme en 2017 – il marqua ses premiers points à Montréal – l’ancien pilote Williams peut-il rebondir à domicile ? Cela passera notamment par de grands progrès en qualifications. A Monaco, il pointait à plus de six dixièmes de Sergio Pérez en Q1…

« Les quelques dernières courses, la voiture n’a pas été très compétitive, c’est vraiment la raison principale » a assuré le pilote Racing Point, qui semble ainsi se dédouaner.

« Pour bien se qualifier, il faut une voiture rapide. Et le milieu de grille est si serré… nous le voyons de circuit en circuit. Les équipes ont leurs propres forces et faiblesses sur différents types de circuits. Les dernières courses n’étaient pas bien adaptées à notre voiture. »

« Nous avons aussi été malchanceux ici et là, en subissant du trafic. »

« Et oui, de mon côté, il y a vraiment des choses sur lesquelles je dois travailler. C’est une nouvelle voiture, un nouvel environnement pour moi. Je dois travailler sur mes faiblesses et m’appuyer sur mes forces. Sur le plan positif, le rythme de course a été très bon, nous avons réussi à marquer des points à deux occasions. »

« Mais nous voulons être plus souvent dans les points et nous battre à l’avant, c’est le but. »

Lance Stroll pourra certainement s’appuyer sur le soutien du public canadien : il aura même, comme l’an dernier, une tribune à son nom, au niveau de l’épingle.

« Oui, ce sera très spécial, durant mon tour d’installation, en voyant tous ces drapeaux canadiens… C’est l’un des meilleurs week-ends du calendrier, le grand moment de la saison pour moi. »

« Historiquement, c’est un circuit qui a bien convenu à notre voiture » a-t-il rappelé. « Bien sûr, c’est une nouvelle année, le milieu de grille est serré, mais il y a une opportunité pour nous ce week-end. »

« Barcelone et Monaco furent difficiles, sans marquer un seul point… Mais nous voulons changer cela ce week-end. »

Lance Stroll aime-t-il seulement voir les drapeaux canadiens sur le tracé Gilles-Villeneuve, ou bien en apprécie-t-il aussi ses caractéristiques techniques ?

« Oui, ce circuit a beaucoup de caractère, j’aime sa technicité. Vous passez sur les vibreurs, il n’y a pas beaucoup de marge d’erreur. Les lignes droites, c’est aussi bien pour dépasser. Donc il y a un peu de tout. C’est ce qui rend ce week-end si excitant. C’est très amusant de finir un tour ici. Il faut vous engager à fond, et utiliser toute la largeur du circuit. »

Marquer des points serait aussi plus facile si l’écart avec les écuries de pointe n’était pas aussi élevé…

« Il faudrait resserrer les écarts, pour commencer, c’est le principal. Les budgets plafonnés pourront être utilisés pour amener plus d’équité dans le peloton, ce serait beaucoup plus excitant. En NHL, en NFL, en NBA, les équipes sont si proches. Le dimanche, n’importe quelle équipe de NFL peut gagner un match. Parce que les budgets sont plafonnés comme il le faut, et cela permet ainsi d’avoir une compétition excitante. Ce serait formidable de voir la même chose en F1, au lieu d’avoir d’une seconde et demi entre les écuries de pointe et le peloton, nous pourrions avoir seulement quelques dixièmes. Cela pimenterait vraiment les courses. »

Racing Point F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less