Formule 1

Seidl se félicite du regain de compétitivité de McLaren à Portimão

Les évolutions de la MCL35 portent leurs fruits

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 octobre 2020 - 12:08
Seidl se félicite du regain de (...)

Le Grand Prix du Portugal a donné l’occasion à McLaren de mener la course, après un départ sensationnel de Carlos Sainz sous une fine pluie. L’Espagnol termine finalement sixième de la course et permet à son équipe d’inscrire plus de points que Racing Point et que Renault F1 Team.

"Cela nous donne de belles images" note Andreas Seidl au sujet des premiers tours de Sainz en tête. "Nous les afficherons à l’usine pour donner de la motivation supplémentaire de manière à continuer de se rapprocher de l’objectif que nous avons tous, qui est de revenir à l’avant de la F1 dans les années à venir."

"Cela donne un bon goût, c’était joli à voir, de mener quelques tours. Mais dans le même temps, on a dû se concentrer sur notre course, celle dans laquelle nous étions vraiment. Nous sommes d’ailleurs vite revenus là où nous sommes censés être."

"Nous savons que Carlos et Lando [Norris] aiment ce genre de conditions. Bien sûr, nous avions un avantage avec les pneus tendres par rapport aux gars en pneus médiums, les Mercedes et Charles [Leclerc]. Mais par rapport à [Max] Verstappen, qui était aussi en tendres, Carlos a fait de belles choses, et il a réussi à créer un bel écart. Mais nous sommes vite revenus à la réalité."

Seidl voit surtout du positif au classement des constructeurs, puisque McLaren a repris des points à ses rivales et pointe désormais à la deuxième place du classement : "C’est évidemment positif que nous ayons battu Racing Point et Renault dans notre bataille pour le championnat des constructeurs, grâce à un excellent pilotage de Carlos qui a abouti à la 6e place et à huit points très importants."

En revanche, Lando Norris a vu sa course ruinée par une manoeuvre désespérée de Lance Stroll, pour laquelle le Canadien a été pénalisé, et Seidl admet sa frustration : "C’était dommage de perdre Lando au 18e tour, après que Lance est entré en collision avec lui, détruisant ses chances d’avoir également un bon résultat."

"Je veux féliciter l’équipe en piste et à l’usine pour avoir su retrouver de la compétitivité avec nos évolutions. Personne n’en doutait vraiment mais certaines choses n’étaient pas allées dans le bon sens lors des dernières courses. Nous avons confirmé que nous avions une voiture capable de poursuivre la bataille pour la 3e place au championnat des constructeurs."

Seidl craint désormais de voir revenir Ferrari dans la lutte pour la troisième place, après que Charles Leclerc s’est qualifié quatrième et a terminé à cette place au Portugal. Le patron de McLaren attend de voir si Ferrari peut maintenir cette dynamique pour les cinq courses restantes, et donc de savoir si la Scuderia sera une menace.

"C’était une course impressionnante de Charles, aussi en termes de rythme. Comme nous l’avons toujours dit, nous n’avons jamais sous-estimé la capacité de Ferrari à revenir durant la saison. Ce sera intéressant s’ils arrivent à résoudre les problèmes vus dans les courses précédentes, où ils étaient solides en qualifications mais reculaient en course avec la dégradation des pneus."

"C’était aussi un asphalte différent ici, des conditions spéciales et avec leur voiture, ils ont pu imprimer un rythme impressionnant en pneus médiums et durs, que personne n’a pu suivre, au moins dans notre lutte. Il sera intéressant de voir si c’était une performance unique ou s’ils ont résolu leurs problèmes."

Pour se prémunir de ce retour, McLaren continue d’amener des évolutions par petites touches et se félicite des résultats : "J’étais heureux de la manière dont s’est déroulé le week-end. Nous avons débuté avec une configuration de voiture solide, avec un nez et un concept aéro nouveaux vendredi. On a testé davantage d’évolutions vendredi, avec l’objectif de les introduire à partir d’Imola, après avoir vu des résultats positifs."

"Et aussi, pour le reste du week-end, nous avons eu une voiture compétitive, ce qui était bien, et c’était une autre confirmation que nous avons une voiture capable de se battre pour la troisième place du championnat. Mais au final, ça se jouera à la fiabilité, en optimisant les courses et en s’assurant de rejoindre l’arrivée. C’est ce qui décidera qui terminera troisième."

L’Allemand a tenu à féliciter Lewis Hamilton pour avoir battu le record du nombre de victoires en Formule 1 : "Un mot de félicitations également à notre ancien pilote, Lewis Hamilton, pour son nouveau record de 92 victoires en F1. C’est vraiment incroyable."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less