Formule 1

Seidl n’a ‘jamais eu de doute’ sur la survie de McLaren F1

L’équipe redémarre à présent les travaux sur sa soufflerie

Recherche

Par A. Combralier

30 juin 2020 - 15:35
Seidl n’a ‘jamais eu de doute’ sur la (...)

La pandémie de coronavirus a bien sûr retardé les travaux et les investissements engagés par plusieurs équipes de F1 : ainsi Racing Point, a retardé d’un an la livraison de sa nouvelle usine.

McLaren F1 est aussi concernée par ces retards : l’équipe de Woking construisait une nouvelle soufflerie, et a dû mettre ce projet en pause. Les difficultés financières de l’équipe n’ont bien sûr rien arrangé à la situation.

Mais aujourd’hui, Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, espère que ces travaux reprendront très bientôt.

« Au début de cette crise, nous avons simplement dû mettre sur pause tous les projets d’infrastructure sur lesquels nous travaillions. Même maintenant, nous ne savons pas exactement à quoi ressembleront les revenus de cette année. Nous sommes encore prudents dans ce domaine et nous devons simplement attendre d’avoir à nouveau le feu vert. »

« Nous savons tous que ce sera la clé de notre retour au premier plan en Formule 1, car nous avons tout simplement un déficit par rapport aux meilleures équipes. »

Selon les discussions qu’il a eues avec Zak Brown, le PDG McLaren Racing, Seidl est « très optimiste » sur la reprise des travaux, dès que McLaren aura traversé cette crise.

Mais Woking a bien failli disparaître en étant emporté par le coronavirus : seul un prêt bancaire, accordé en urgence par la banque nationale de Bahreïn, a évité un sort peut-être fatal au groupe McLaren. Seidl peut souffler, mais a-t-il jamais douté ?

« Je n’ai jamais eu aucun doute sur la présence de McLaren sur la grille l’an prochain. »

« Je suis en échange permanent avec Zak et j’ai toujours su ce qui se passait sur le plan financier. Et au final, Paul Walsh, notre président, avec les actionnaires, cherchaient simplement la meilleure option possible en termes de financement, pour non seulement nous faire traverser cette crise mais aussi nous mettre dans la meilleure position possible pour être compétitifs à l’avenir. »

« Il est évident que c’était un grand défi et que c’était une période difficile pour l’équipe, de traverser ces difficultés financières dans lesquelles nous nous trouvions. Comme vous le savez, nous avons dû mettre en place assez tôt des mesures pour nous assurer de traverser cette crise : le chômage partiel, des réductions de salaire pour l’équipe et aussi pour les pilotes. »

Désormais, McLaren peut-elle aborder cette saison en ayant les possibilités de développer sa voiture ?

« Avec le recul, je pense que nous avons pris toutes les bonnes mesures pour surmonter la crise. Ce qui n’était évidemment pas agréable pour moi aussi, en tant que responsable de l’équipe, c’est de ne pas pouvoir communiquer beaucoup de ces messages en face à face à nos collègues. Le faire par e-mail, par vidéo, n’est pas ce que nous aimons faire normalement. Mais il n’y avait pas d’autre option. »

« Nous sommes donc sur la bonne voie avec le plan que nous avons établi pour l’hiver. Nous prévoyons d’apporter régulièrement des évolutions à partir de l’Autriche sur la voiture et, en même temps, nous travaillons d’arrache-pied pour préparer la voiture de l’année prochaine, le plus grand sujet étant évidemment l’intégration du groupe motopropulseur Mercedes. »

« En même temps, avec les nouvelles positives que nous avons reçues hier concernant le financement qui est maintenant en place, c’est un coup de pouce supplémentaire et une motivation supplémentaire pour nous tous, ici dans l’équipe, de nous concentrer à nouveau sur ce que nous aimons le plus faire et ce que nous préférons aussi. »

Dans sa reconstruction future, McLaren sera aussi aidée par les plafonnements budgétaires et les mesures qui seront introduites en 2022.

« Dans l’ensemble, je pense que les actions que nous avons menées ensemble sous la direction de la Formule 1 et de la FIA, avec toutes les autres équipes, en nous réunissant et en mettant en place tous ces changements maintenant sur les règlements financiers, les règlements techniques, les règlements sportifs, c’est quelque chose de très positif. »

« Pas seulement pour nous chez McLaren, mais je pense pour toute la Formule 1 pour le sport, pour nos fans, parce que nous sommes absolument convaincus que cela nous mettra dans une position financière beaucoup plus saine à l’avenir. Et pour une équipe comme nous, McLaren, être une équipe indépendante nous permettra également d’être compétitifs. Et d’être sur un pied d’égalité sur le plan financier. Je suis donc très, très heureux de cela. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less