Formule 1

Seidl : Les triple headers ne peuvent pas devenir une norme en F1

Le directeur de McLaren en comprend les circonstances

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 juillet 2020 - 09:31
Seidl : Les triple headers ne (...)

Dans son Histoire, la F1 avait tenté une seule fois, en 2018, d’enchaîner trois courses consécutives. Une idée qui avait été considérée comme trop dure pour les équipes et avait été abandonnée, mais le Covid-19 a obligé la F1 à revoir son calendrier, il y a trois de ces enchaînements pour commencer la saison.

"Nous retournons maintenant vers une triple course avec deux courses au Royaume Uni, ce qui n’est pas une mauvaise chose pour les équipes britanniques" a déclaré Andreas Seidl, directeur de McLaren. "Nous avons la possibilité d’arriver sur le circuit aussi tard que possible avec un court trajet, et une pause entre ces deux courses de Silverstone."

"Nous aurons ensuite une autre triple course, et je crois qu’au calendrier il y en aura un autre, ce qui sera difficile. Compte tenu des circonstances particulières de cette année, c’est une chose que nous devons traverser. Mais dans le même temps, cela ne peut pas devenir un nouveau standard pour les prochaines saisons."

Il explique où se situe l’aspect fatigant pour le personnel : "Je ne pense pas que le plus gros défi soit le travail que nous devons faire sur le circuit. C’est difficile, mais le plus gros problème est d’être loin des familles et des enfants, pour chaque membre d’équipe."

"Traverser cette première triple course après la longue pause que nous avons eue, ce n’est pas encore le plus gros défi. Nous devons être conscients que plus nous avancerons dans la saison, notamment avec les autres trios de courses consécutives, plus ce sera un défi pour l’équipe."

"Ce que nous essayons de faire dans l’équipe, c’est de rendre le voyage, le séjour et tout ce que nous pouvons fournir aux équipes sur le circuit et à l’hôtel aussi confortable que possible, pour que l’équipe soit dans la meilleure forme possible."

Seidl regrette un tel rythme mais confirme que le cadre dans lequel se déroule la saison ne laisse pas de choix : "Tout le monde dans l’équipe comprend que c’est une saison particulière, avec des circonstances liées au virus. Nous comprenons tous que c’est l’absolue nécessité pour l’existence des équipes de faire ces courses."

"J’espère simplement que grâce à tout ce que nous faisons dans l’équipe, et notamment parce que nous restons attentifs et écoutons les problèmes au sein de l’équipe ou pour chaque membre, nous parviendrons à la surmonter de manière viable."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less