Formule 1

Sainz veut calmer la nouvelle ‘hype’ autour de McLaren

Pas question de s’enflammer après Bahreïn

Recherche

Par A. Combralier

11 avril 2019 - 18:34
Sainz veut calmer la nouvelle ‘hype' (...)

Carlos Sainz a failli dépasser Max Verstappen dans les premiers tours de roue à Bahreïn, avant de s’accrocher avec le pilote Red Bull ; dans le même temps, Lando Norris réussissait une course très efficace pour finir au 6e rang.

Il n’en fallait pas plus pour réveiller un vent d’optimisme chez McLaren… un vent que Carlos Sainz cherche aujourd’hui à atténuer, pour ne pas susciter d’attentes déraisonnables.

Dans le paddock de Shanghai, l’Espagnol a ainsi rappelé les fans à la raison.

« Nous sommes heureux de notre rythme à Bahreïn. Nous ne pouvons en être déçus. Mais nous pourrions être aussi la 8e ou la 9e équipe la plus rapide à Shanghai et à Bakou si nous ne faisons pas tout bien, ou si la voiture ne performe pas aussi bien qu’à Bahreïn. »

« Alors, soudainement, toute cette hype autour de McLaren retombera un peu. Nous devons gérer ces attentes autour de nous, parce que nous sommes juste allés sur deux circuits différents. Nous avons besoin de plus de pistes pour vraiment évaluer notre performance. »

« L’équipe est encouragée, mais chez McLaren, nous ne sommes toujours pas heureux. Nous avons toujours beaucoup de domaines où progresser, et certaines faiblesses sur la voiture à solutionner dès que possible si nous voulons être compétitifs. »

« Beaucoup de choses doivent encore être corrigées, développées, adaptées à la voiture. Nous ne pouvons nous relâcher. »

« Nous avons eu un bon week-end à Bahreïn, donc OK, félicitations à tout le monde, nous sommes sur la bonne voie. Mais il faut continuer à pousser parce que ce sport évolue très rapidement et en deux courses, vous pouvez devenir la 9e ou la 4e équipe la plus rapide. »

McLaren doit en particulier progresser sur le plan de la fiabilité : Carlos Sainz se rappelle qu’il n’a pas vu l’arrivée à Melbourne en raison d’un MGU-K défaillant.

« Le potentiel est là. Nous avons eu un week-end convenable à Melbourne, un très bon week-end à Bahreïn, sur le plan de la performance. Mais de mon côté, j’ai eu deux week-ends très faibles en termes de fiabilité. »

« Même si Bahreïn s’était un peu mieux passé, je n’aurai peut-être pas pu finir et nous aurions perdu encore beaucoup de points – nous avions perdu des points à Melbourne en raison de la fiabilité. Nous devons être fiers de la performance de la voiture sur ces deux premières courses. Mais il nous faut améliorer la fiabilité, puisque nous voulons finir plus de courses et avoir moins de problèmes. »

McLaren

expand_less