Russell ne voit pas d’obstacle à ce qu’Antonelli débute en F1 avant ses 18 ans

Tout dépend du pilotage, pas de la date de naissance

Par Alexandre Combralier

23 juin 2024 - 08:54
Russell ne voit pas d'obstacle (…)

La semaine dernière,la FIA a modifié son règlement pour permettre à des pilotes n’ayant pas l’âge de la majorité, de faire tout de même leurs débuts en F1, comme titulaire.

En 2015, alors que Max Verstappen avait fait ses débuts en F1 à 17 ans 166 jours, la FIA avait changé sa règle : interdiction de débuter la F1 sans avoir son permis et ses 18 ans.

Mais la Fédération est donc revenue en arrière : si la règle des 18 ans demeure, la FIA, à sa discrétion, peut accorder une exception en décernant une Super Licence à tout pilote qui aura « récemment et systématiquement démontré des capacités et une maturité exceptionnelles » en monoplaces.

Bien sûr, cette modification n’est pas une coïncidence : Andrea Kimi Antonelli, qui aura 18 ans en août seulement, pourrait bientôt faire ses débuts de titulaire chez Williams F1, dans le baquet de Logan Sargeant. Même si ce ne sera pas pour ce week-end à Barcelone.

Toutefois faire ses débuts en F1 avant d’avoir 18 ans, n’est-ce pas trop tôt ? N’est-ce pas un cadeau empoisonné ?

Pour George Russell, qui aura peut-être Andrea Kimi Antonelli comme coéquipier l’an prochain chez Mercedes F1, il ne faut pas juger l’âge, mais le talent de pilotage.

« Chaque pilote est différent. Et si vous regardez Max, si vous prenez Kimi (Andrea Kimi Antonelli) comme exemple maintenant, ces gars ont une très bonne équipe autour d’eux ; Kimi avec l’équipe Mercedes, toute la préparation, les essais qu’il fait. »

« Max était dans une position très privilégiée avec son père, ancien pilote de F1, et il savait ce qu’il fallait faire pour y arriver. »

« Vous avez vu le travail d’Ollie Bearman en Arabie Saoudite : jeté dans le grand bain, il a fait un excellent travail. Donc, vous savez, tout le monde est différent. Je pense que cela dépend de l’individu. »

Maloney et Hauger soutiennent la modification de la règle

Du côté des jeunes pilotes, soutient-on cette modification de règle ?

Zane Maloney, le protégé de Sauber, et qui menait le championnat F2 avant Monaco, a lui 20 ans révolus. Cette modification de la règle pourrait-elle créer encore plus de concurrence, alors que les places sont déjà chères ?

« Si vous vous développez correctement en tant que pilote et que vous montrez votre talent, je pense qu’il ne devrait pas y avoir de limite d’âge. »

« Mais bien sûr, tout dépend du pilote, du nombre d’erreurs qu’il commet et s’il semble prêt pour l’étape suivante. Je pense que les équipes de F1 sont particulièrement douées pour juger. »

« Je sais que Kimi est en Formule 2 à 17 ans et qu’il a fait un travail remarquable, mais il a aussi sauté la Formule 3. Oui, 17 ans, c’est très jeune, mais si un pilote a le talent et montre ses capacités, alors, à mon avis, il devrait être en Formule 1. »

Dennis Hauger, le protégé de Red Bull, pense la même chose que Maloney : tout dépend du talent. Le chronomètre plus que la carte d’identité.

« C’est un peu drôle - ils sont passés à l’âge de 18 ans après Max et maintenant ils reviennent un peu en arrière ! »

« Mais c’est cool aussi. Cela fait partie de l’époque, vous savez. L’avenir se concentre de plus en plus sur les jeunes générations et je pense que c’est cool aussi. »

Mercedes F1

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos