Formule 1

Ricciardo revient sur l’erreur stratégique de Monaco

Elle a été comprise et réglée

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 juin 2019 - 15:47
Ricciardo revient sur l'erreur (...)

Daniel Ricciardo assure que Renault a travaillé sur l’erreur stratégique qui a été commise à Monaco, lorsque l’Australien a été appelé aux stands pendant la neutralisation.

Ressorti en pneus neufs mais en fond de peloton, il n’a jamais pu remonter.

"Ça a été réglé et compris," explique Ricciardo. "Globalement quelque chose a fermé la fenêtre que nous avions, à ce moment-là, je suis rentré aux stands et ce que nous pensions être un arrêt avec un écart suffisant ne l’était plus."

Renault avait de quoi penser que cette stratégie était bonne, mais Ricciardo explique qu’il aurait fallu privilégier la position en piste : "Pour faire court ils m’ont donné leur raison qui les a poussés à me rappeler à ce moment-là et pourquoi ça avait l’air sûr. Mais quelque chose s’est passé à cet instant qui a changé la donne. Je pense que nous apprenons de ces erreurs."

"Même si nous étions persuadés d’avoir une sécurité, je pense que la seule chose importante, à Monaco surtout, c’est la position en piste que vous avez, même s’il y a un risque que nous puissions être doublés dans les stands. Je pense que nous sommes tous d’accord sur le fait que nous devons faire attention à la position en course."

Il y a trois ans, l’Australien avait perdu la course de Monaco à cause d’un arrêt raté, mais il estime que la stratégie était là aussi mauvaise : "C’est comme en 2016 quand Lewis était resté sur le mouillé et qu’ils m’avaient fait rentrer pour mettre des pneus intermédiaires. J’avais dû faire deux arrêts et il était resté devant moi en pneus pluie."

Ricciardo n’a pas été le seul piégé par cette stratégie, puisque Haas a commis la même erreur avec Kevin Magnussen. Les deux hommes en ont débattu vivement après l’arrivée, au point que Nico Hülkenberg pensait qu’ils étaient en train de se disputer.

"Après la course Nico m’a demandé si je m’étais battu avec Kevin après la course car il nous avait vu dans le parc fermé en train de gesticuler tous les deux. Mais nous étions en train de parler tous les deux, très frustrés, car on avait tous les deux subi cette erreur stratégique."

Il plaint d’autant plus le Danois qui, parti cinquième, n’a même pas fini dans le top 10 : "J’ai eu des points à l’arrivée, lui non. C’est sûr que pour lui, c’est difficile après s’être qualifié cinquième à Monaco de ne même pas finir dans le top 10."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less