Formule 1

Résumer la Racing Point RP20 à une ’Mercedes rose’ est injuste

Szafnauer défend les ingénieurs de son équipe

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 août 2020 - 12:01
Résumer la Racing Point RP20 à une (...)

Depuis les essais privés de février, la Racing Point RP20 est surnommée ’Mercedes rose’ dans le paddock. Mais face à ses performances et au fait qu’une réclamation soit en cours par Renault F1, le surnom est presque devenu un nom, et le directeur de l’équipe, Otmar Szafnauer, trouve cela injuste pour les ingénieurs.

"Ce n’est pas pour moi, mais pour les gars à l’usine, qui ont travaillé très dur pour développe cette voiture jusque-là, et qui travaillent encore dur pour faire des développements" a déclaré Szafnauer, qui veut juste "qu’on donne le crédit à qui il appartient."

Il réitère le fait qu’il n’est pas correct de résumer la RP20 à du plagiat : "Leur travail est discrédité par les gens qui disent ’vous avez copié’ ou ’plagié’, comme je l’ai entendu, ce n’est absolument pas vrai et ça va trop loin."

Selon Andrew Green, le directeur technique, les pièces copiées l’ont été légalement, et le reste de la voiture a été fait autour. Les écopes de freins, pour lesquelles Renault attaque l’équipe, sont devenues des pièces interdites à acheter cette année, mais il se défend en assurant que les avoir étudiées l’an dernier et s’en inspirer n’est pas illégal.

"En 2019, le transfert d’informations sur les écopes de freins était parfaitement légitime. Et nous avons utilisé ces données en référence, en point de départ pour nos écopes de freins, de manière complètement légale. Renault essaie d’imposer le règlement 2020 en 2019."

Szafnauer compare ensuite cela avec l’époque où l’âge légal pour boire était passé de 18 à 21 ans aux Etats-Unis, en imaginant qu’une personne se fasse arrêter pour avoir enfreint une règle qui n’existait pas encore.

"Vous ne pouvez pas regarder en arrière et dire ’maintenant, l’âge légal pour boire est de 21 ans, l’an dernier vous aviez 19 ans et vous avez eu une bière, vous allez en prison’."

Andrew Green, pour sa part, explique que la copie n’est pas une nouveauté en F1 : "Nous sommes accusés de faire quelque chose que les gens disent ne pas faire, ce qui est absolument faux. C’est présent depuis des décennies en F1, le fait de regarder le concept des autres, d’en prendre des idées et de se les approprier. Il faut balayer devant sa porte."

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less