Formule 1

Renault veut porter un de ses jeunes pilotes jusqu’à la F1 d’ici 2021

Bon bilan pour la Renault Sport Academy malgré un drame

Recherche

Par Olivier Ferret

12 décembre 2019 - 16:22
Renault veut porter un de ses (...)

Aux côtés des programmes jeunes pilotes de Mercedes, Ferrari et Red Bull, celui de Renault F1 est certainement l’un des plus prolifiques ces dernières années.

Même si Renault n’a pas encore réussi à porter un de ses pilotes actuels jusqu’à la Formule 1, cela aurait bien pu arriver avec Anthoine Hubert (photographié ici avec Alain Prost, le consultant de Renault F1), malheureusement tragiquement disparu à Spa-Francorchamps en Formule 2 cette saison.

Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing, tire malgré ce drame, un bon bilan du programme jeunes en 2019.

"Quatre ans après sa création, la Renault Sport Academy est devenue l’un des programmes de développement les plus respectés, compétitifs et attractifs dans le monde de la monoplace," explique-t-il.

"En 2019, nous avons accueilli trois nouveaux éléments : le Chinois Guanyu Zhou en Formule 2 au côté de l’ancien Pilote Affilié Anthoine Hubert, son compatriote Yifei Ye en Formule 3 avec nos membres établis Max Fewtrell et Christian Lundgaard, ainsi que le Brésilien Caio Collet qui a rejoint Victor Martins en Formule Renault. L’Italien Leonardo Lorandi était également parmi nous en tant que Pilote Affilié."

"Nous avons connu de nombreux moments forts avec neuf victoires dans trois championnats différents, mais nous avons aussi vécu des heures véritablement sombres avec la perte tragique d’Anthoine au mois d’août. Anthoine faisait partie de la famille Renault depuis 2018."

"Nous ne saurons jamais ce qu’Anthoine aurait pu accomplir, mais nous pouvons être fiers de l’avoir aidé à réaliser certains de ses rêves. Il a signé son premier succès en F2 à Monaco avant de s’imposer sur ses terres en France. Son travail acharné et sa détermination seront à jamais son héritage."

"Nous continuerons de courir en portant Anthoine dans nos cœurs."

"Tout comme les jeunes designers et ingénieurs poussent Enstone et Viry en insufflant une nouvelle énergie à l’équipe, nos espoirs travaillent incroyablement dur pour développer leurs talents. Nous nous consacrons à leur développement en nous rapprochant de plus en plus de la présence d’un pilote de l’Academy dans un baquet en F1. Cela reste notre but à long terme et je suis ravi de voir que nous avons franchi un pas supplémentaire dans la réalisation de cet objectif."

Mia Sharizman, directeur de la Renault Sport Academy, supervise en direct tous ces jeunes pilotes et fixe l’objectif suivant : permettre l’arrivée de l’un d’eux en Formule 1 d’ici 2021.

"Cette saison a été « l’Année des Rookies » pour l’Academy et je suis dans l’ensemble très fier des prestations de Zhou, Anthoine, Christian, Max, Yifei, Victor, Caio et Leonardo."

"Que ce soit en Championnat FIA de Formule 2, de Formule 3 ou en Formule Renault Eurocup, nos pilotes ont été exceptionnellement performants. Dans chaque discipline, un membre de la Renault Sport Academy a fini meilleur débutant : Zhou en F2, Christian en F3 et Caio en Formule Renault. Max a également signé deux podiums en F3 et Anthoine était le seul rookie à s’être imposé deux fois en F2 tout en se hissant dans le top dix du général."

"Être titré dès sa première campagne devient de toute évidence de plus en plus dur, mais nos éléments sont en bonne position pour jouer les titres en 2020. L’objectif a toujours été d’avoir l’un d’eux sur le point d’accéder à la F1 d’ici 2021. Il reste beaucoup à faire, mais nous sommes confiants."

"L’année à venir sera placée sous le signe de l’« offensive » pour l’Academy. Notre but est de remporter des championnats et nous souhaitons développer la réputation de notre programme pour que les meilleurs jeunes veuillent être avec Renault. J’ai hâte de voir la saison prochaine ouvrir cette période passionnante."

"Enfin, je suis extrêmement fier du comportement de nos pilotes en des temps difficiles avec la perte de notre ami Anthoine. Certains ont mieux fait face que d’autres, mais ils courent tous en son honneur et continueront sans aucun doute à lui rendre hommage."

"Anthoine était un pilote très rapide grâce à son travail acharné et son implication sans faille. Il était un véritable modèle, non seulement pour ses partenaires au sein de l’Academy, mais aussi pour toutes les personnes impliquées dans l’équipe et le sport et son héritage se perpétuera à travers eux."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less