Formule 1

Renault tire du positif du GP de France malgré la pénalité

L’axe de progression, c’est la qualification

Recherche

Par Olivier Ferret

24 juin 2019 - 14:10
Renault tire du positif du GP de (...)

Cyril Abiteboul, directeur de Renault F1, préfère retenir le positif de ce Grand Prix de France, qui aurait pu se conclure par 8 points de plus pour son équipe au lieu de 4.

En effet, après la course, Daniel Ricciardo a perdu sa 7e place, transformée en 11e suite à son dernier tour chaotique et la décision des commissaires de la FIA.

"Les voitures motorisées par Renault ont assurément animé ce Grand Prix !" lance le Français, en référence à ses propres monoplaces et celles de McLaren, également très bien classées.

"Je crois que les septième et neuvième places obtenues en piste représentaient le meilleur résultat possible à l’arrivée compte tenu de nos positions sur la grille et je suis convaincu que les fans en seront ravis."

"Daniel n’a pas connu un départ idéal, mais il a su se battre grâce à une stratégie bien pensée et un pilotage agressif. Nico est resté dans l’échappement de Kimi tout au long de la course. Il était rapide, mais pas assez pour tenter et réussir une manœuvre."

"La pénalité totale de dix secondes infligée à Daniel l’a exclu des points. C’est décevant, car il s’agissait probablement du moment le plus intense d’une épreuve assez terne avec quatre grands pilotes bataillant en toute sécurité et avec respect dans les derniers virages."

"Avec tous les défis pour dépasser des voitures en piste, cela démontre une nouvelle fois que les qualifications déterminent l’issue du week-end. C’est aussi là que réside notre principal axe d’amélioration."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less