Formule 1

Red Bull Powertrains : Horner est ’flatté’ de l’intérêt exprimé

Le département moteur a reçu de nombreuses candidatures

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 mai 2021 - 14:57
Red Bull Powertrains : Horner est (...)

Red Bull Powertrains a attiré beaucoup de candidatures d’employés potentiel à Milton Keynes. Il semblerait qu’environ 600 propositions aient été déposées, et Red Bull a déjà annoncé le recrutement d’ingénieurs responsables venus tout droit de chez Mercedes F1.

Le directeur de Red Bull Racing, Christian Horner, avoue être flatté de voir tout l’intérêt autour du nouveau département moteur de Red Bull, qui exploitera les blocs Honda de 2022 à 2024 avant de concevoir ses propres blocs propulseurs.

"Je pense que c’est inévitable" a déclaré Horner à Barcelone.

"Nous sommes basés au Royaume-Uni, nous ne sommes qu’à 50 km de Brixworth où les moteurs Mercedes sont construits, et ils l’ont fait pour une raison, parce que le talent est au Royaume-Uni."

"Pour nous, le fait d’amener les moteurs sur place, dans le campus, et de les intégrer complètement au châssis pour que les ingénieurs travaillent côte à côte est extrêmement attrayant. Nous avons été flattés par le nombre de candidatures que nous avons reçues."

"Nous sommes partis d’une feuille blanche et il est important de mettre les bonnes personnes aux bons postes. Nous avons réussi à attirer des talents fantastiques, en plus de ceux dont nous hériterons de Honda à la fin de l’année."

"La même philosophie" que lors de l’arrivée en F1

Horner sait que la concurrence avec Mercedes F1 va se faire en piste, mais aussi en dehors avec ce "nouveau champ de bataille", comme l’a dit Toto Wolff. Il juge que ce sera aux équipes de faire en sorte que les employés ne partent pas à la concurrence.

"Les gens voudront travailler là où ils veulent travailler et vous ne pouvez pas forcer les gens à aller là où ils ne veulent pas aller. Si nous sommes un endroit attrayant et qu’ils voient un bon esprit de compétition, qu’ils veulent en faire partie, ils viendront."

Le Britannique est surtout impatient de pouvoir faire collaborer les départements châssis et moteur, un lien intéressant qui aura selon lui un gros avantage : "Cela vous permet d’optimiser les deux côtés du défi technique."

"Hormis Ferrari, nous serons la seule équipe à avoir cela intégré dans notre campus et c’est extrêmement excitant, tant du côté du châssis que du côté de l’unité de puissance. C’est un projet effrayant et colossal."

"Certains ont dit qu’une entreprise de boissons énergétiques ne pouvait pas fabriquer un châssis, mais nous avons prouvé que nous pouvions le faire et maintenant nous devons appliquer la même philosophie et la même méthodologie du côté du moteur."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less