Formule 1

Wolff : Red Bull et Mercedes F1 ont ’un nouveau champ de bataille’

La rivalité s’intensifie avec Red Bull Powertrains

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 mai 2021 - 10:29
Wolff : Red Bull et Mercedes F1 ont (...)

Toto Wolff pense que l’ouverture de Red Bull Powertrains et le recrutement de membres de Mercedes F1 par l’équipe de Milton Keynes sont des preuves de l’évolution de la bataille entre les deux équipes.

Les tensions entre Wolff et son compatriote Helmut Marko semblent grandir en ce début de saison, alors que leurs équipes respectives se livrent déjà une bataille intense pour les titres mondiaux, et Wolff comprend que ses rivaux recrutent chez lui.

"Red Bull a besoin de gens pour son projet" a déclaré Wolff. "Il n’y a pas beaucoup d’entreprises pour qu’ils recherchent donc il était attendu qu’ils viennent braconner chez nous. C’est un nouveau champ de bataille et une nouvelle partie de cette compétition."

Une guerre de personnel logique selon Marko

Helmut Marko confirme que Red Bull veut désormais se battre avec Mercedes sur tous les plans : "Red Bull a une passion pour la compétition et toute l’équipe est sur la même base. Mercedes propose un salaire doublé aux employés qui viennent chez nous pour qu’ils restent. Nous ne faisons pas cela."

L’Autrichien juge lui aussi qu’il n’est pas étonnant de voir Red Bull aller chercher des recrues chez son concurrent direct, qui est actuellement la référence en tant que motoriste : "Je pense que c’est normal. Si une équipe domine depuis si longtemps, vous essayez de récupérer ce genre de staff."

Max Verstappen comme Lewis Hamilton ont évidemment réagi à cette information. Le premier s’est dit heureux que des membres de Mercedes F1 rejoignent Red Bull, tandis que le septuple champion du monde a noté que l’équipe était vaste et ne "dépendait pas de cinq personnes".

Une guerre des mots en plus de celle de la performance

La théorie de Wolff selon le fait que la bataille s’intensifie désormais sur tous les terrains se confirme en tout cas puisque l’idée d’un plafond budgétaire pour les moteurs est proposée par Red Bull.

"Ca devrait être bien en dessous de 100 millions de dollars par an" a poursuivi Marko. L’Autrichien, que Wolff a appelé ’M. Grincheux’ à Portimão, s’est offusqué que le patron de Mercedes ait lancé l’idée que Red Bull voulait seulement assurer un intermédiaire en attendant que VW ne vienne récupérer son département moteur.

"Il a fait une remarque très impolie sur le fait que nous ayons récupéré des brevets de Honda pour les passer à Volkswagen. Ca n’a absolument aucun sens. Ce serait injuste, et ce n’est pas prévu."

En dépit de ces échanges tendus entre les deux hommes dans un contexte de rivalité intense, Marko en profite pour placer un autre tacle sur Wolff, tout en relativisant leur rivalité : "Parfois, on a l’impression que Toto s’inquiète trop de nous ou de la Formule 1 en général."

"Il va sans dire que nous tenons chacun à notre avantage. Le fait que le choix de mots entre deux Autrichiens soit parfois vu comme un peu explosif devrait être vu comme un problème national" a conclu Marko en plaisantant.

Red Bull

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less