Formule 1

Red Bull a eu peur que les nouveaux Pirelli favorisent Mercedes F1

"Nous détesterions cela à ce stade de l’année"

Recherche

Par Olivier Ferret

3 juillet 2021 - 09:50
Red Bull a eu peur que les nouveaux (...)

Quelques patrons d’équipes de F1 ont confirmé au Red Bull Ring les propos de Pirelli (article à lire ici) : les nouveaux pneus prototypes renforcés à l’arrière se comportent presque de la même façon que les anciens, ce qui devrait permettre de les introduire à Silverstone.

Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, craignait que cela favorise une équipe (Mercedes) plus qu’une autre (la sienne) mais il n’en est rien finalement.

"Bravo à Pirelli pour avoir réagi si rapidement après l’Azerbaïdjan. La réponse initiale des pilotes a été plutôt positive. Cela ne semblait pas très différent de ce qu’ils avaient auparavant, alors j’espère aussi que c’est une chose positive. Nous détesterions à ce stade de l’année qu’une variable soit introduite qui favorise l’une ou l’autre équipe."

Même son de cloche du côté du Dr Helmut Marko : "Nous n’avons vu aucun problème. Rien d’étrange n’a été ressenti du côté des pilotes. Le nouveau pneu prototype Pirelli semble bon pour le service."

Chez Alpine F1, le directeur exécutif Marcin Budkowski a fait écho aux propos de Horner, bien qu’il ait mentionné qu’une petite différence d’équilibre a été détectée pendant le roulage de son équipe.

"Il n’y a rien de vraiment fâcheux. Ce que nous semblons voir, c’est un peu moins d’adhérence à l’arrière que la construction standard équivalente. C’est un peu difficile à évaluer car nous les avons utilisés tôt le matin sur une piste un peu verte, donc cela aurait pu être influencé par l’évolution de la piste."

"Fernando [Alonso] les a également utilisés pendant quelques tours en Libres 2 et il n’y avait rien de surprenant pour lui. Il semble donc que cela va être de petits changements dans le comportement et l’équilibre de la voiture, mais cela ne semble pas faire beaucoup de différence."

Mario Isola a confirmé que la construction modifiée, comme prévu, n’avait pas eu d’impact aérodynamique sur les F1. Alors que la paroi latérale est plus rigide, la pression réduite a compensé cela et a garanti qu’il n’y avait pas de changement significatif sur le plan aérodynamique ou mécanique.

Le directeur de l’équipe McLaren, Andreas Seidl, a confirmé que la rigidité accrue ne semblait pas avoir d’impact.

"La construction est un peu plus rigide, mais en même temps, nous avons été autorisés à utiliser des pressions plus basses. Donc, en termes de rigidité mécanique, ce changement de pneu sur la voiture ne fait pas vraiment de différence. Nous devons encore attendre maintenant l’analyse de Pirelli afin de tirer des conclusions, puis nous devons attendre ce que Pirelli prévoit de faire pour Silverstone. Mais jusque-là, tous les voyants sont au vert."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less