Formule 1

Pirelli : Les pneus 2020 auraient peut être aidé la F1 à Silverstone

Avec une conception plus robuste

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 août 2020 - 07:37
Pirelli : Les pneus 2020 auraient (...)

Pirelli a confirmé ce mardi que la raison des crevaisons vues à Silverstone dimanche étaient des relais trop longs décidés par les équipes. Les gommes italiennes n’étant pas en cause, la sélection de pneus plus tendres a été confirmée pour le GP du 70e Anniversaire, mais le manufacturier veut tout de même chercher à mieux adapter ses gommes.

"Nous en avons discuté en interne" a expliqué Mario Isola. "Nous avons décidé d’être transparents avec tout le monde, c’est ce qui s’est passé. Pas d’excuses, c’est la réalité. Les voitures de F1 sont très rapides, les niveaux de force qui jouent sur les pneus sont incroyables. Et les pneus ont forcément des limites."

"Nous apprenons tous les jours en Formule 1, c’est un environnement très difficile pour nous, pour les équipes, pour les ingénieurs qui développent les voitures. Nous travaillerons pour régler les problèmes et fournir un produit encore meilleur. Je crois que nous avons un bon produit et ce qui s’est produit dimanche n’aurait pas dû arriver, donc nous travaillerons à trouver une solution rapidement."

Pirelli utilise actuellement les pneus 2019 puisque les équipes ont refusé d’adopter les composés 2020. Isola ne veut pas assurer qu’ils auraient tenu, mais leur construction aurait certainement été plus adaptées au gain en performance des monoplaces.

"La construction était plus robuste, plus forte. Je dirais que ça a été conçu avec ces critères à l’esprit. Si je dois comparer la résistance des pneus 2020 comparé à 2019, il y a un pas dans cette direction. Et nous pouvons juger ce pas en avant avec nos essais et nos méthodes. Donc la réponse est oui."

Cependant, les pneus ont été mis à rude épreuve à cause des débris, et l’Italien révèle que d’autres crevaisons étaient sur le point d’arriver : "Il est vrai que nous avons enregistré un grand nombre de coupures, dans certains cas elles étaient superficielles, dans d’autres plutôt profondes. Le plus grand nombre a été enregistré avec les pneus du deuxième relais."

"Je pense que les morceaux d’ailerons perdus par Kimi Räikkönen étaient la première cause de coupures sur les pneus. Nous avions un pneu, le pneu avant gauche de [Nicholas] Latifi si je me souviens bien, qui avait une crevaison. Il perdait encore de l’air quand il est arrivé dans le parc fermé."

"Il est clair qu’avec un haut niveau de dégradation, la plupart des pneus étaient proches de 100% de dégradation, sans gomme sur la bande de roulement. Cela expose leur carcasse, elle est moins protégée et n’importe quel impact a un effet différent. Tout débris devient plus dangereux car il peut couper la construction et causer une défaillance."

Le pneu de Max Verstappen était lui aussi largement touché par des coutures, et certains observateurs ont tout de même dit qu’il était dommage d’avoir fait rentrer le pilote dans les derniers tours : "Quant à savoir si les coupures de Max étaient assez grandes pour le faire abandonner sans autre arrêt, c’est difficile à dire."

Les gommes les plus tendres seront utilisées ce week-end, et cela devrait mener à des stratégies à plusieurs arrêts : "Je pense que la longueur des relais sera spécifiquement plus courte à cause des composés. Le pneu médium sera le dur et Grosjean a fait 36 tours avec avant qu’ils ne soient morts. Je ne les vois pas faire une trentaine de tours en plus."

Pour avoir le temps de faire des préparations adaptées à cette sélection, Pirelli a annulé le test qui était prévu en EL2 pour les futurs pneus de 2021 : "Pour l’instant, nous avons décider d’annuler ce test pour vendredi afin de donner la possibilité aux équipes d’utiliser les EL2 pour leurs tests et les longs relais, etc."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less