Formule 1

Pirelli a enfin pu baisser la pression minimale de ses pneus de F1

La conséquence positive de l’arrivée des nouvelles gommes 2021

Recherche

Par Olivier Ferret

18 mars 2021 - 12:13
Pirelli a enfin pu baisser la (...)

C’est un des bons enseignements des essais de Bahreïn selon Pirelli : le manufacturier a permis aux équipes de F1 de réduire leurs pressions de pneus par rapport à la saison 2020.

Cette année, Pirelli fournit aux équipes une légère évolution des pneus de l’an dernier, plus constante et endurante. Avec une carcasse un peu plus résistante, la pression minimale des pneus a pu être réduite de 0,1 bar, ce qui change déjà beaucoup de choses dans le comportement d’une Formule 1 en termes d’adhérence.

"Cela a permis à l’équilibre des monoplaces entre l’avant et l’arrière de s’améliorer. Ainsi la tendance au sous-virage des F1 qui en avaient a disparu. C’est ce qui nous a été remonté. De notre côté, le risque de surchauffe est également réduit," confirme Mario Isola, le responsable de Pirelli F1.

"A Bahreïn, nous avons eu très peu de problèmes, pour ne pas dire aucun problème. Pas de graining du tout, et un poil de blistering sur certains relais."

Pirelli estime pouvoir utiliser ces gommes toute l’année, y compris sur le banking de Zandvoort que les équipes devraient enfin affronter. L’an dernier, Pirelli imaginait produire des pneus plus résistants pour ce nouveau circuit et ce virage relevé particulier. La seule variable d’ajustement restera la pression, pour Zandvoort ou d’autres circuits d’ailleurs.

"Nous allons maintenant entrer dans la saison avec ces données, mais si les équipes reprennent plus d’appui au cours de l’année et que les charges sur les pneus augmentent à nouveau, nous nous réservons le droit de réajuster et d’augmenter à nouveau les pressions minimales."

Enfin, comme nous vous l’avons rapporté pendant les trois jours de direct sur les essais de Bahreïn, Pirelli a testé des pneus produits en Turquie, comme plan de secours en cas de souci avec son usine en Roumanie.

"C’est juste une mesure de sécurité. S’il y a un blocage en Roumanie et que nous ne pouvons pas fabriquer les pneus là-bas, nous avons besoin d’une usine alternative. Nous ne pouvons pas simplement arrêter la Formule 1 parce qu’il n’y a pas de pneus."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less