Palmer : Albon aurait dû être sous enquête pour avoir gêné Leclerc

Le pilote Williams F1 a montré de la mauvaise volonté

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 juin 2022 - 13:27
Palmer : Albon aurait dû être sous (...)

Les pilotes Williams F1 ont grandement retardé les pilotes Ferrari lors du Grand Prix de Monaco. Jolyon Palmer, commentateur pour F1 TV et analyste pour le site officiel de la F1, revient sur ce qu’ils ont coûté à la Scuderia, et notamment les quelques centaines de mètres durant lesquelles Nicholas Latifi est resté devant Carlos Sainz.

"Alors que Sainz sortait de Sainte Devote pour son tour de sortie, il a été distancé par Nicolas Latifi dans la Williams" a déclaré Palmer. "Il a ensuite dû rester derrière le retardataire pendant un demi-tour jusqu’à ce que Latifi cède dans le tunnel."

"Cela a coûté à Sainz environ deux secondes de temps au tour par rapport à son coéquipier, qui est également sorti des stands avec les mêmes pneus au même moment, dans la même voiture."

"On peut donc dire que si Sainz avait été plus rapide d’une demi-seconde à la sortie des stands, il serait resté devant Latifi et aurait potentiellement gagné le Grand Prix de Monaco, ce sont de petits écarts qui lui coûtent cher."

Latifi a été plus correct qu’Albon

Palmer s’en prend un peu plus violemment à Alex Albon, qu’il accuse d’avoir retardé grandement Charles Leclerc. Le pilote Williams avait expliqué qu’il se pensait plus rapide que la Ferrari et qu’il voulait la distancer, une excuse peu recevable, d’autant qu’il a gêné la Ferrari jusqu’à commettre une erreur (photo).

"Alex Albon avait retenu Charles Leclerc lors de son relais en pneus intermédiaires, de manière prolongée, restant devant pendant un tour complet avant de commettre une erreur et de relâcher finalement la Ferrari."

"A mon avis, il aurait pu faire l’objet d’une enquête pour cela, car Albon ne voulait clairement pas sortir de la ligne avec ses pneus slicks, ce qui aurait probablement été la bonne chose à faire avec Leclerc qui attaquait derrière."

"Je pense que Latifi s’est écarté de la trajectoire à un moment assez raisonnable. Prendre un tour est toujours délicat à Monaco, surtout quand la piste est mouillée en dehors de la trajectoire. A part une faible chance à Mirabeau, il n’y avait pas grand-chose d’autre à faire pour Latifi. Ce sont des choses qui arrivent."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos