Formule 1

Optimisme ou déni ? La F1 prévoit toujours 22 courses et un calendrier record en 2021

La saison 2020 pourrait elle se terminer en janvier… 2021

Recherche

Par A. Combralier

8 mai 2020 - 09:01
Optimisme ou déni ? La F1 prévoit (...)

Si le plan de la F1 se déroule comme prévu, ce qui est encore loin d’être acquis, le calendrier 2020 devrait se clore à la mi-décembre avec le Grand Prix d’Abu Dhabi.

Mais tout en préparant 2020, il faut aussi d’ores et déjà penser à l’an prochain… Et cela s’annonce aussi comme un casse-tête, puisque Liberty Media avait prévu d’organiser un calendrier record à 22 courses, dont une course à Miami (une course en Arabie Saoudite semble aussi dans les tuyaux).

Ces plans sont-ils toujours d’actualité ? Est-il bien prévu d’avoir un calendrier à 22 courses en 2021, ou bien Chase Carey et la F1 ont-ils dû revoir leurs ambitions ?

Quand on évoque le nombre 22, Carey se veut envers et contre tout volontariste.

« Nous n’avons pas de chiffre magique, mais la réponse est oui. »

« Notre objectif est de faire en sorte que 2021 ressemble à la saison que nous avions prévue en janvier dernier. »

« A terme, nous avons des prolongations de contrats à mettre en place, et nous avons des discussions en cours avec quelques nouvelles courses potentielles qui, selon nous, apporteraient une amélioration positive pour les fans et les actionnaires. »

« Mais nous nous attendons à ce que 2021 ressemble à la saison que nous envisagions en janvier, donc si nous avions prévu 22 courses, là encore, nous n’avons pas de chiffre magique, mais nous aurions quand même prévu 22 courses. »

Le premier Grand Prix de l’année 2021 pourrait cependant compter... pour la saison 2020. Car la F1 n’exclut pas de finir véritablement tard la saison si besoin.

« Finir en janvier est une option, on pourrait le faire. »

« Je pense que si nous le pouvons, nous aimerions finir en décembre, il faudrait évidemment avoir une pause assez longue pendant les vacances, vous n’allez pas faire courir pendant les semaines de vacances de décembre. »

« Mais c’est une option qui s’offre à nous et pour y parvenir, nous devrions travailler avec nos promoteurs et avec toute une série de parties prenantes. C’est quelque chose que nous avons envisagé et dont nous avons parlé, mais je dirais qu’à ce stade, notre objectif est de terminer deux semaines plus tard que notre date initiale, mais de terminer à la mi-décembre, avant les vacances. »

Les difficultés logistiques et financières s’accumulent néanmoins pour Liberty Media en ce moment. Chase Carey lui-même a reconnu que la F1 « perdait du temps » dans la mise en place de certains projets futurs.

Mais le sport discuterait « activement » avec des prêteurs et autres organismes bancaires afin de résoudre les problèmes actuels pour les promoteurs.

Cette collaboration efficace avec ces organismes permet à Chase Carey et la F1 « de nous permettre de naviguer à travers les scénarios possibles, en envisageant y compris la possibilité, certes encore lointaine, de ne pas courir en 2020. »

« Et nous espérons pouvoir convenir des changements nécessaires en temps voulu. »

Aucune course en 2020 ? Chase Carey a bien sûr ce scénario noir sur la table. Mais il veut rassurer…

« Nous sommes de plus en plus confiants, bien qu’il n’y ait pas de garantie, nous aurons un championnat 2020. »

Ce qui est certain en revanche, c’est que les résultats financiers de la F1 seront catastrophiques sur l’ensemble de l’année (les chiffres du premier trimestre le sont déjà).

« Les résultats de 2020 seront nettement inférieurs aux attentes initiales » poursuit Chase Carey.

« Mais nous pensons qu’il est tout aussi clair que nous pouvons nous traverser 2020, avec ou sans course ; et surtout que notre activité peut rapidement revenir à nos attentes antérieures en 2021 et pour les années suivantes. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less