Monaco menacé au calendrier F1 ? Verstappen et Alonso ne voient pas pourquoi

Sainz et Schumacher sont du même avis

Recherche

Par Alexandre C.

28 mai 2022 - 09:14
Monaco menacé au calendrier F1 ? (...)

Imagine-t-on un circuit ne payant que très peu de droits à Liberty Media, tout en proposant un spectacle souvent ennuyeux le dimanche, rester longtemps au calendrier ? Ce circuit existe déjà, c’est celui de Monaco.

La place du Grand Prix a été ouvertement menacée par les propriétaires américains du sport… mais il est vrai aussi que Monaco conserve une aura certaine dans le calendrier, avec l’image glamour que la course renvoie.

Monaco doit-il avoir pour autant un totem d’immunité ? Max Verstappen a reconnu que si le circuit candidatait aujourd’hui pour entrer au calendrier, il serait sûrement recalé. Mais Monaco reste Monaco !

« S’ils proposaient de tels plans d’aujourd’hui avec le tracé actuel du circuit… probablement qu’il ne serait pas sur le calendrier. Mais en raison de sa valeur historique... eh bien, je pense aux week-ends extraordinaires que nous avons eus, vous savez, au fil des ans, et avec cela j’estime que Monaco appartient au calendrier. »

« Bien sûr, avec les voitures que nous avons maintenant, elles sont un peu trop grandes, un peu trop longues, un peu trop lourdes pour le tracé du circuit, mais c’est quelque chose de spécial. Et je pense que oui, nous devrions continuer avec Monaco au calendrier. »

2e du Grand Prix ici l’an dernier, Carlos Sainz estime aussi que malgré tout, Monaco devrait rester au calendrier F1.

« Monaco mérite de toutes les manières d’être sur le calendrier F1. Quand on pense à la Formule 1, beaucoup de gens pensent à Monaco. Donc oui, ce serait bien de mettre un endroit pour dépasser, je ne vais pas mentir. Comme ça le spectacle pourrait être un peu meilleur le dimanche mais même si ce n’est pas le cas, tout le monde sait qu’un week-end ici c’est les qualifications, autour des arrêts aux stands. Et tout le monde s’attend déjà à ça. »

Mick Schumacher ne se prive pas de son côté de rappeler qu’un autre Grand Prix européen mériterait sa place au calendrier : celui d’Allemagne bien sûr (mais le retour de Volkswagen devrait y aider).

« Il mérite vraiment de rester dans le calendrier. C’est un événement historique. D’un autre côté, si nous l’échangions contre un Grand Prix d’Allemagne, évidemment, nous prendrions le Grand Prix d’Allemagne ; du moins, je le ferais. Mais oui, si vous aviez les deux, ce serait génial. »

Le son de cloche est le même chez Fernando Alonso, qui ne voit pas le problème aujourd’hui concernant Monaco.

« Oui, il doit être dans le calendrier. Et je ne vois aucune raison pour qu’il ne soit pas dans le calendrier. Parce que oui tout dépassement est difficile, comme aussi à Singapour. Comme à Barcelone, comme à Budapest, avant le DRS, vous savez, avant 2011, il n’y avait pas de dépassements à Budapest ou à Barcelone ou à Monaco, à Singapour, et il n’y avait pas de discussions pour étudier la suppression de ces courses dans le calendrier. Maintenant, il y a beaucoup de discussions, vous savez, avec les médias sociaux, comment le monde est, vous avez besoin de parler constamment de choses, et des choses aléatoires qui n’ont pas de sens. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos