Mercedes F1 : Wolff clarifie ses propos et n’exclut pas un retour à l’ancien concept

Tout devrait être beaucoup plus clair après Barcelone selon lui

Recherche

Par Olivier Ferret

10 mai 2022 - 11:22
Mercedes F1 : Wolff clarifie ses (...)

Après avoir estimé que le concept actuel sans ponton de la W13 peut avoir un avenir (article à lire ici), Toto Wolff a souhaité clarifier ses propos.

Le patron de Mercedes en Formule 1 n’a pas exclu un retour à une spécification de voiture plus ancienne qui est "beaucoup plus lente sur le papier" même si l’équipe est "toujours attachée au concept actuel".

"Je veux clarifier ce que j’ai dit à propos de notre concept sans pontons. Je n’écarte aucune possibilité, mais nous devons donner le bénéfice du doute à toutes ces personnes qui ont créé de superbes F1 par le passé, et nous pensons que c’est la route à suivre. Mais s’il faut abandonner ce concept et revenir en arrière, nous le ferons."

"Encore une fois, la prochaine course à Barcelone nous permettra de corréler les données que nous avions récoltées en février avec l’ancien concept et d’en obtenir de nouvelles avec notre voiture telle qu’elle actuellement."

"Je suis lassé de toujours répéter la même chose, à savoir que nous devons récolter des donnés et faire des expériences. C’est notre situation actuellement. Mais c’est de la physique, pas de la magie. Je suis désolé pour ceux qui pensent que nous avons une baguette qui permet d’arriver sur un circuit et dire ’hop, ça marchera’. Ce n’est pas comme ça en F1."

Lorsqu’on lui demande si les évolutions de Barcelone seront inspirée de Ferrari ou Red Bull, Wolff est clair.

"Nous ne regardons pas la femme du voisin en se demandant si elle est mieux que la nôtre, car ce que nous avons n’est pas si mal. En réalité, avant de décider de revenir à l’ancien concept, nous devons comprendre ce qui n’a pas marché sur celui-ci. Quels sont les bons côtés de ce concept et quels sont ses défauts ?"

"Nous sommes les seuls à pouvoir répondre à cette question, mais je dirais qu’il nous faudra nous la poser après Barcelone une fois que nous aurons accès à la corrélation."

"C’est là qu’il faudra nous regarder dans la glace et nous demander : ’Nous sommes-nous trompés ou pas ?’ Telle est la question qui devra trouver sa réponse car il faut penser à la voiture de 2023."

Le problème du rebond ne peut pas être reproduit sur le simulateur ou dans la soufflerie, mais Mercedes avait prévu des expériences ce week-end pour corréler certains travaux de modélisation effectués pour essayer de maîtriser le problème.

Jusqu’à ce que cela soit réalisé, Wolff a déclaré que Mercedes "naviguait un peu dans le brouillard".

"Il est évident que cette voiture a du potentiel. Mais nous ne savons pas comment le débloquer. C’est une voiture très difficile à piloter car elle est toujours à la limite, et la bonne fenêtre de performance est délicate à trouver. Disséquer les informations est une procédure fastidieuse car très longue, et les données ne révèlent pas toujours les problèmes dont les pilotes parlent."

"Il ont certainement entre leurs mains une voiture qui n’est ni confortable ni prévisible à conduire. Et ça, les données ne vous le disent pas. C’est la première fois que nous nous retrouvons dans une situation où il n’y a aucune corrélation entre ce que nous voyons à l’écran et le retour de nos pilotes. Tout ça rend la situation encore plus compliquée."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos