Formule 1

McLaren surveille Ferrari pour la troisième place des constructeurs

Seidl ne sous-estime pas la Scuderia

Recherche

Par Emmanuel Touzot

17 novembre 2020 - 13:15
McLaren surveille Ferrari pour la (...)

Après une qualification catastrophique qui avait vu Carlos Sainz et Lando Norris s’élancer en huitième ligne, l’équipe McLaren s’est bien rattrapée en Turquie et a pu limiter la casse face à Racing Point avec une cinquième et une huitième place, ainsi qu’avec le point du meilleur tour.

Le directeur de l’équipe, Andreas Seidl, s’en réjouit et note que son équipe a évité le pire, mais l’Allemand craint toutefois que Ferrari n’ait la possibilité de remonter encore et vienne s’immiscer à la lutte pour la troisième place.

"C’était bien pour nous de faire ce résultat car ça nous a permis de rester dans la course au championnat des constructeurs, ce qui est une bonne chose" note Seidl. "Mais nous n’avons pas la troisième ou quatrième voiture la plus rapide actuellement.

"Avec ce qu’a montré Ferrari, encore un bon résultat et la lutte sera entre quatre équipes pour cette troisième, quatrième, cinquième et sixième positions au championnat des constructeurs."

Seidl pense vraiment que Ferrari peut être une menace : "Je suis inquiet. Je sais ce qu’une équipe comme Ferrari, avec toutes les ressources qu’ils ont, peut faire, et ce n’est pas une surprise de voir ce retour pendant la saison. Nous n’avons jamais sous-estimé la puissance de Ferrari."

"Ils ont deux bons pilotes et c’est une grande équipe. C’est la réalité. C’est important de se concentrer sur notre travail, de voir que nous pouvons extraire le maximum de ce que l’on a. Nous avons une voiture compétitive qui représente un grand pas en avant par rapport à l’an dernier."

Seidl était partagé entre réussite et résultat frustrant, mais il pense que les bonnes décisions ont été prises : "Si vous regardez la course, il est évident que c’est un peu une occasion manquée, parce qu’avec le rythme que nous avions et en étant si proches des Ferrari à la fin, peut-être que nous aurions pu marquer plus de points en poussant avec Carlos à la fin."

"Mais en même temps, c’était une décision délicate à prendre parce que c’était aussi très important de surveiller la durée de vie des pneus. On peut donc aussi rapidement se retrouver avec zéro point. Dans l’ensemble, je pense que l’équipe et les pilotes ont bien géré la situation et sont satisfaits du résultat."

"Ce qui était impressionnant, c’est simplement que le rythme que nous avons pu montrer, surtout sur les pneus intermédiaires, la voiture a en quelque sorte retrouvé de la vie. Dès qu’on avait un peu d’air propre, Carlos et Lando avaient un rythme très compétitif."

McLaren

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less