Formule 1

McLaren F1 nie toute pression de Mercedes dans l’affaire Racing Point

Zak Brown ne savait même pas que Wolff avait été nommé médiateur

Recherche

Par Alexandre C.

15 août 2020 - 08:32
McLaren F1 nie toute pression de (...)

Avec Williams, McLaren a été une des équipes ayant décidé d’arrêter là les procédures lancées contre Racing Point dans l’affaire de la Mercedes Rose.

Zak Brown, le PDG de McLaren Racing, en a souligné les raisons dans le paddock de Barcelone : la FIA s’est engagée à interdire les copies de voitures à l’avenir, et cela suffit à l’Américain.

« Il y a eu des déclarations contradictoires sur ce qui a été fait chez Racing Point, s’agissant de la conception, de leur propre propriété intellectuelle, etc. sur les conduits. La décision de la FIA… ils ont fait des déclarations contradictoires. Nous voulions donc prendre le temps de comprendre et, au cours du week-end, nous avons eu plusieurs réunions, beaucoup de discussions avec la FIA et ils ont clairement indiqué que, dans une perspective plus large, ils veulent s’assurer que la Formule 1 reste un championnat de constructeurs, comme elle l’a toujours été. »

« Je pense que la FIA est d’accord avec cette philosophie, comme la plupart des gens. Je suis convaincu que la FIA va finalement s’attaquer à ce problème. Il est évident que Renault et Ferrari ont continué à faire appel à elle, ce que nous respectons, et nous sommes convaincus que nous obtiendrons le bon résultat à long terme. »

Mais certains ont vu, dans cette décision de ne pas faire appel, la main de Mercedes : car McLaren passera à l’unité de puissance allemande l’an prochain... D’ailleurs, Williams a fait le même choix que McLaren ! N’est-ce pas un signe ?

« Je ne sais pas ce qui a motivé la décision de Williams. Je pense qu’il faudrait demander à Williams leur raison d’agir ainsi. Nous ne parlons pas aux autres équipes de course de problèmes autres que celui que nous avons avec la Racing Point. »

N’est-ce pas la médiation de Toto Wolff qui a pu convaincre Zak Brown ? Toto a-t-il même émis quelques pressions à l’encontre de son futur client ?

« Nous n’avons pas besoin de commenter chaque réunion et conversation que nous avons. »

« Je ne savais pas qu’il avait été nommé médiateur. Mais il a une expérience, des relations et des connaissances considérables dans ce sport. Donc des personnes intelligentes comme Toto qui s’impliquent dans la conversation sont bienvenues, pour voir si nous pouvons faire progresser le sport. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less