Formule 1

Masi réfute l’idée que la FIA favorise Red Bull avec l’aileron arrière

L’Australien répond aux allégations de Toto Wolff

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 novembre 2021 - 14:48
Masi réfute l’idée que la FIA favorise (...)

Toto Wolff a regretté ce week-end que Mercedes F1 ait été disqualifiée pour un aileron arrière non conforme, après avoir vu Red Bull apporter des modifications à trois reprises au sien sous régime de Parc Fermé lors des dernières courses.

Les commissaires ont expliqué que si l’équipe Mercedes était venue d’elle-même voir le délégué technique, Jo Bauer, pour demander la possibilité de corriger le problème de DRS, elle y aurait été autorisée sans pénalité.

Michael Masi, le directeur de course, confirme que Bauer transmet les rapports de manière transparente, et qu’il se pourrait que la direction de course finisse par demander à Red Bull de modifier de manière permanente son aileron.

"Tous les rapports que Jo envoie en tant que délégué technique, avant la course, expliquent clairement les réparations ou les remplacements qui peuvent se produire dans des conditions de Parc Fermé" a déclaré Masi.

"Et c’est clairement indiqué pour que tout le monde puisse le lire. Donc, de ce point de vue, oui, nous avons des demandes régulières. Et lors d’un week-end avec une Qualification Sprint, c’est évidemment encore plus important en raison du moment où le Parc Fermé commence."

"Donc, de notre point de vue, nous traitons chaque demande de la même manière, de manière cohérente, nous examinons chacune d’entre elles. Si nous voyons que quelque chose est systématique avec l’équipe sur plusieurs événements, nous leur demandons d’apporter des modifications permanentes à cette pièce."

"Pas d’incohérence" dans le traitement des équipes

Selon Masi, la Red Bull est pour l’instant dans le cadre de ce règlement et de cette manière de l’appliquer : "Il y a donc beaucoup de choses qui entrent en ligne de compte. Donc non, je ne pense pas du tout qu’il y ait une quelconque incohérence."

Le week-end s’est terminé par un incident entre Hamilton et Verstappen, à la suite duquel la FIA n’a pas ouvert d’enquête, sous l’impulsion de Masi. Ce dernier, qui attendait la caméra embarquée (enfin publiée ce mardi) de Verstappen, comprend que les tensions grandissent.

"C’est une bataille pour la tête de la course, une bataille très serrée et intense pour le championnat du monde. Et je pense que tout ce que nous avons vu ce week-end entre les deux équipes ne fait que s’ajouter à cette situation."

"Une fois que vous avez une bataille intense pour le championnat, vous avez à la fois les pilotes et les équipes qui vont absolument essayer de faire tout et n’importe quoi, de leur point de vue, pour gagner. Et c’est compréhensible."

Masi l’assure, la FIA ne veut avantager personne : "Chaque concurrent, chaque pilote, est traité de manière égale et équitable à tout moment. Évidemment, si vous êtes du côté qui reçoit une pénalité, vous vous sentez injustement traité. Cela fait donc partie du rôle que nous jouons."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less