Formule 1

Les statistiques après le Grand Prix d’Italie

Leclerc, deux poles et deux victoires en une semaine

Recherche

Par A. Combralier

9 septembre 2019 - 18:17
Les statistiques après le Grand Prix (...)

2 victoires en une semaine : Charles Leclerc a éclaboussé la F1 de son talent en cette rentrée ! Comme Lewis Hamilton en 2007 chez McLaren, pour son année de rookie, Charles Leclerc a remporté ses deux premières victoires au cours de deux courses s’enchaînant en une semaine (Spa et Monza pour Charles Leclerc, Canada et États-Unis pour Lewis Hamilton). Bruce McLaren, Nigel Mansell, Damon Hill, et Mika Hakkinen avaient réalisé des prouesses similaires.

Charles Leclerc est devenu le 5e pilote de l’histoire de Ferrari à remporter le Grand Prix d’Italie dès sa première saison à Maranello. Les précédents étaient Clay Regazzoni (1970), Jody Scheckter (1979), Michael Schumacher (1996) et Fernando Alonso (2010).

Cela faisait neuf années que Ferrari ne s’était pas imposée à Monza – depuis Fernando Alonso en 2010. Entre 1980 et 1987, les tifosi avaient aussi dû patienter longtemps pour une victoire Ferrari à Monza (même si la Scuderia avait gagné à Imola en 1982 et 1983, pour le Grand Prix de Saint-Marin).

Il s’agit de la 19e victoire de Ferrari à Monza, le record pour un constructeur sur un seul et même circuit.

Samedi dernier, Charles Leclerc avait obtenu sa 4e pole position en carrière, dont la deuxième en l’espace d’une semaine. Le Monégasque en compte désormais autant que Mike Hawthorn, Didier Pironi, Jarno Trulli et Giancarlo Fisichella C’était aussi la 21e pole d’une Ferrari à Monza.

C’est désormais la 7e fois d’affilée que Sebastian Vettel est battu par Charles Leclerc en qualifications (même si l’Allemand a connu deux avaries techniques durant cette période).

En course, grâce à des tendres chaussés en fin d’épreuve, Lewis Hamilton a signé le 44e meilleur tour de sa carrière, son chiffre fétiche !

C’est la première fois, depuis Melbourne, que le pilote anglais n’arrive pas à mener un seul tour durant un Grand Prix.

Lewis Hamilton a tout de même pu sauver, en qualifications, sa 9e première ligne à Monza. Déjà !

Le pilote Mercedes a aussi obtenu son 8e podium à Monza – et sa première troisième place.

Valtteri Bottas a terminé à la 2e place du Grand Prix d’Italie. Le Finlandais est un habitué du podium spectaculaire de Monza, puisque c’est désormais la troisième année d’affilée qu’il y grimpe… mais jamais sur la plus haute marche.

Comme à Spa, Alexander Albon a battu Max Verstappen en course. Bien sûr, le Néerlandais a été malchanceux ces dernières semaines, mais la statistique reste encourageante pour le rookie thaïlandais : 100 % de réussite face à Max Verstappen le dimanche…

5e et 6 des qualifications, Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg ont assuré le meilleur résultat d’ensemble de Renault en qualifications depuis plus d’une décennie (même si Daniel Ricciardo était parti 4e au Grand Prix du Canada). La dernière fois que deux Renault avaient pris position sur le top 6 d’une grille ? C’était en 2007, au Grand Prix de France (Giancarlo Fisichella et Heikki Kovalainen étaient au volant).

22 points en un Grand Prix : Renault a aussi inscrit son meilleur résultat d’ensemble depuis son retour en 2016.

9e des qualifications, Lance Stroll a obtenu sa première Q3 de la saison, un an après sa dernière apparition lors de cette dernière partie des qualifications, au Canada. C’est aussi la première fois qu’il bat Sergio Pérez en qualifications cette saison (le Mexicain n’a pu toutefois défendre ses chances en raison d’un problème moteur).

Désormais, George Russell est le seul pilote à avoir systématiquement battu son coéquipier (Robert Kubica) en qualifications cette année.

9e du Grand Prix d’Italie, Antonio Giovinazzi a obtenu, à domicile, son meilleur résultat en F1. De quoi sauver son baquet ?

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less