Formule 1

Les pilotes Williams F1 attendent non sans impatience un GP imprévisible dans l’Eifel

Et pourquoi un top 10 avec une course folle ?

Recherche

Par Alexandre C.

7 octobre 2020 - 15:21
Les pilotes Williams F1 attendent (...)

Avec la météo presque hivernale, la pluie, et un quasi-nouveau circuit au calendrier, les conditions sont réunies pour que le Grand Prix de l’Eifel, ce dimanche au Nürburgring, soit imprévisible. Williams a justement besoin de telles circonstances pour espérer marquer des points.

A Grove, Dave Robson, directeur de la performance, s’est déjà préparé à ces circonstances très spéciales. Il vise en priorité une amélioration des performances en course, surtout pour permettre à George Russell de concrétiser de belles qualifications.

« Le circuit, situé dans les montagnes de l’Eifel, offre un mélange intéressant de types de virages, et bien qu’aucune des lignes droites ne soit particulièrement longue, elles sont nombreuses. Nous sommes impatients de visiter un autre "nouveau" site après avoir passé un bon week-end au Mugello. »

« La tenue du Grand Prix au début du mois d’octobre signifie que le temps pourrait être un facteur important dans le déroulement du week-end. Il est probable qu’il fasse froid et qu’il y ait du vent, avec une probabilité raisonnable de pluie. Pirelli apporte sa gamme intermédiaire de composés et notre premier objectif sera de comprendre comment ceux-ci fonctionneront si les conditions sont froides. »

« Lors de la dernière course en Russie, nous avons poursuivi notre bonne progression en qualification, George atteignant à nouveau la Q2. Cependant, notre performance en course a été un peu décevante et nous devons comprendre comment nous pouvons faire mieux dimanche. Nous avons passé beaucoup de temps à examiner les données de la Russie et nous avons donc quelques éléments à étudier ce vendredi, qui, nous le pensons, contribueront à notre performance globale du week-end. »

Comme bien d’autres pilotes, George Russell n’a que peu conduit sur le Nürburgring ces dernières années. Ce qui ne l’empêche pas de l’apprécier particulièrement...

« Je suis vraiment excité d’aller sur le Nürburgring. La dernière fois que j’y suis allé, c’était il y a cinq ans, et c’était l’un de mes circuits préférés car il a beaucoup de caractère. Ce sera un nouveau défi pour tout le monde, ce qui nous donne des opportunités et avec ces conditions très froides et potentiellement pluvieuses à l’horizon, nous avons de nombreuses raisons d’être impatients. »

Quant à Nicholas Latifi, sa dernière apparition remonte à 2015, il y a déjà cinq ans...

« Je suis très heureux de reprendre la compétition et de revisiter le Nürburgring après quelques années depuis ma dernière visite en 2015 avec la Formula Renault 3.5. Ce sera cool de redécouvrir ce circuit à l’ancienne, qui a beaucoup de caractère avec peu de zones de dégagement, des bacs à graviers et des bordures uniques. Le temps semble très froid et très humide, donc je suis excité pour ce défi. Ce sera différent de ce à quoi nous avons été habitués cette année, alors j’espère que nous pourrons bien nous y rendre et profiter de toutes les opportunités. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less