Formule 1

Les pilotes ayant des enfants réfutent un effet sur leurs performances

Une fois dans la monoplace, rien ne compte

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 avril 2019 - 15:44
Les pilotes ayant des enfants réfutent

Les pilotes de Formule 1 deviennent parfois des pères de famille pendant leur carrière, et une vieille légende veut qu’ils perdent entre une demi-seconde et une seconde au tour par enfant, par excès de prudence face aux responsabilités de devenir père. C’est évidemment exagéré mais y a-t-il un petit fond de vérité ?

Parmi les pilotes actuels, plusieurs ont un ou plusieurs enfants, et c’est le cas de Kimi Räikkönen qui à deux enfants et reste sceptique face aux effets des enfants, alors qu’il pense que les pilotes ne se laissent pas perturber une fois dans leur cockpit.

"Peut-être que je vais plus vite dans le même temps pour compenser ! Je ne pense pas que les enfants fassent une quelconque différence" a lancé le Finlandais. "Il y a beaucoup d’histoire terribles basées sur rien du tout en F1. Je n’ai pas senti de changement dans mon pilotage quand la famille s’est agrandie, donc je ne sais pas."

"Je pense que ça dépend aussi d’une personne à l’autre. Parfois, cela peut avoir un effet mais de notre côté, de mon côté, je ne ressens pas cela. Bien sûr, la vie change beaucoup en dehors de la course mais oui, en termes de pilotage, je n’ai pas senti d’effet."

Sergio Pérez est devenu père de famille il y a quelques mois, mais le Mexicain est du même avis que Räikkönen et n’a pas senti de changement : "Pareil que Kimi, je ne pense pas... les pilotes de F1 sont normaux, quand nous pilotons nous ne pensons pas au fait que nous avons une famille et des enfants, nous voulons aller aussi vite que possible."

"Je pense que ça change en dehors de la compétition, on dort beaucoup moins en surveillant les enfants ! Tout à coup, le week-end de course en F1 devient un jour de vacance car vous dormez plus longtemps, mais c’est vraiment génial et ça ne nous affecte pas. Si ça retire une seconde, ça veut dire qu’on était très rapide avant !"

Père de trois enfants, Romain Grosjean est du même avis que ses deux rivaux et ne se sent pas différent en piste. En revanche, il loue le rôle de la famille sur le moral : "Non, je pense que ce qu’ont dit les gars est vrai. Cela vous change en tant qu’homme à la maison. Cela change toute votre vie et vos perspectives, et ça vous aide plus que ça ne vous ralentit."

"Quand vous avez eu un week-end difficile et que vous rentrez à la maison, peu importe, ils vous aiment et vous les aimez plus que tout, donc ça met les choses en perspective. Mais oui, avec trois enfants maintenant, ça ferait trois secondes de moins sur le rythme... je suis plutôt heureux de me qualifier dans le top 10 !"

expand_less