Formule 1

Les équipes vont voter le choix des pneus pour 2020 le 9 décembre

Les avis commencent à pencher en faveur des nouveaux

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er décembre 2019 - 10:01
Les équipes vont voter le choix des (...)

Les équipes vont voter le 9 décembre pour décider de garder, ou non, les pneus pour 2020. Ces gommes ont déjà été essayées à Austin (photo) et elles vont de nouveau rouler avec pendant deux jours à Abu Dhabi, pour les utiliser de façon optimales.

Après Austin, la plupart des pilotes avaient demandé que les gommes 2019 soient encore utilisées en 2020, ce que Pirelli trouve assez ironique.

"Je trouve ça un peu amusant après toutes les plaintes du début de saison" a lancé Mario Isola, le directeur de Pirelli. "Le pneu ne peut pas être aussi mauvais que certains le disaient."

Pour l’instant, seul Günther Steiner, directeur de Haas, a été clément avec ces pneus : "Je pense que j’étais l’un des rares à dire, après les tests d’Austin, qu’il ne fallait pas tirer de conclusions."

"Je sais qu’il y a eu des essais faits avant, mais les équipes n’avaient pas enchaîné des séances avec les pneus qu’on utilise actuellement. Ils ont dit que les pneus n’étaient pas bons, mais qui dit que les pneus 2019 auraient été bons ? Je pense qu’on doit leur donner une vraie chance. Je ne dis pas que ces pneus sont bons, absolument pas. Mais après Austin, on ne sait pas."

Il admet aussi que les essais faits à Austin n’étaient pas représentatifs des performances de ces gommes : "Les températures étaient trop basses, les voitures n’étaient pas préparées pour ça, il semble que nous avions des pressions trop hautes. Il y a eu trop de discussions, les pilotes se plaignent et les fans ne comprennent pas."

Mais Haas a tellement de difficultés avec les gommes 2019 que Steiner espère adopter les prochaines : "Il faudrait vraiment que les nouveaux pneus soient très mauvais pour nous, pour que nous gardions ce que nous avons actuellement."

Pirelli a aussi rappelé que si les pneus 2019 sont utilisés sur les voitures de 2020, plus rapides, les pressions devront être changées. Renault réfléchit également à adopter ces pneus.

"Si la quantité d’adhérence est moindre, mais que les pneus surchauffent moins et que la fenêtre de fonctionnement est plus large, ça serait bon pour notre sport" a expliqué Alan Permane.

Ron Meadows, de Mercedes, a lui aussi relativisé les pneus pour 2020 : "Pour nous, la différence entre ces pneus n’était pas si énorme."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less