Formule 1

Les équipes ‘convergent’ en partie vers la conclusion des Accords Concorde

Mais des points de blocage demeurent

Recherche

Par A. Combralier

3 mai 2019 - 12:45
Les équipes ‘convergent' en partie (...)

La fumée blanche n’a toujours pas été aperçue dans la conclusion des prochains Accords Concorde. Les négociations tiennent lieu de serpent de mer, et de Grand Prix en Grand Prix, les patrons n’ont de cesse d’être interrogés sur l’avancée des négociations.

Une dernière réunion a eu lieu le mois dernier. Et depuis ? Plus de nouvelles.

« A chaque réunion nous voyons un peu plus à quoi ressemblera le règlement » estime Otmar Szafnauer pour Racing Point. « Je pense qu’il y a une date limite pour le milieu de l’année, pour que les règles soient publiées. Et nous nous en rapprochons aujourd’hui. La FIA a demandé aux équipes de donner leur retour, nous l’avons fait. Il y a toujours quelques problèmes qui se dégagent sur certains points, qui devront être éclaircis ou non. Quand nous en saurons plus, nous nous rapprocherons de la conclusion. Mais quelque chose devra être publié pour le milieu de l’année. »

Un optimisme prudent se lit aussi dans les déclarations de Christian Horner…

« Oui, il semble que nous convergions. Il y a toujours quelques gros sujets à régler mais oui, dans l’ensemble, il semble que nous convergions tous dans la bonne direction. Donc j’espère que dans les quelques prochains mois, ce sera réglé. »

« C’est difficile puisqu’il y a tant de balles avec lesquelles il faut jongler » abonde Toto Wolff pour Mercedes. « Que ce soit au sujet de la redistribution des revenus, des budgets plafonnés, des règles sportives ou techniques… Cela progresse lentement. L’objectif commun de toutes les parties prenantes, la FIA, Liberty Media et les écuries, est d’arriver à un accord aussi tôt que possible. »

Le point de vue est identique du côté de Claire Williams.

« Les versions que la FIA et la FOM nous ont présentées il y a quelques semaines, nous ont véritablement contentés. Je sais qu’il y a encore quelques sujets qui sont toujours en discussion pour le moment, afin de les clarifier. Mais nous serions très heureux de signer ces accords une fois qu’ils seront publiés. »

Cyril Abiteboul rappelle, enfin, que la date limite de juin est « nécessaire pour le sport. » Renault met ainsi la pression sur Liberty Media…

« Elle est nécessaire pour les constructeurs et pour toutes les équipes, vraiment, pour savoir ce que le futur du sport nous réserve, et pour que nous commencions à dresser des plans en fonction. »

FIA

FOM (Liberty Media)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less