Les directeurs d’équipe soutiennent le format des week-ends

Du mieux pour la F1, même s’il est possible de progresser

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 avril 2022 - 09:38
Les directeurs d'équipe soutiennent

En conférence de presse ce vendredi, certains pilotes ont fait part de leur insatisfaction face au nouveau format de week-end, qui inclut la journée médias le vendredi matin. Les directeurs d’équipe ont eu les mêmes questions et Mattia Binotto pense qu’il faut tout de même aller dans cette direction.

"Évidemment, quand vous avez un tel changement, vous devez passer par l’expérience et le juger après quelques événements" a déclaré le directeur de Ferrari. "Nous pouvons certainement essayer de recueillir les réactions."

"Puis, avec la FIA et la Commission de la F1, nous pouvons discuter et examiner s’il y a quelque chose que nous pouvons faire pour nous améliorer. Mais cela ne signifie pas que nous devons changer. Il s’agit seulement, dans un premier temps, d’essayer de collecter des informations, de collecter des expériences."

"Si vous regardez l’ensemble du calendrier et le nombre de courses, je pense qu’il est encore important d’essayer de réduire la durée du week-end. C’était une tentative importante, si je regarde les mécaniciens, ils se reposent certainement plus aujourd’hui. Et pour nous, c’est un élément clé. Mais c’est ouvert à discussion."

Son homologue chez Haas F1, Günther Steiner, prône lui aussi la patience : "Nous avons fait trois courses, donc celle-ci est la quatrième avec un format différent. Nous devons nous asseoir et voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Comme je le dis toujours, vous devez le faire et ensuite voir ce que vous pouvez faire mieux."

"Certaines choses sont meilleures, d’autres peut-être moins bonnes, mais je pense qu’il faut en discuter un peu et ensuite peut-être réajuster. Mais en général, ce que nous faisons n’est pas une mauvaise chose, mais nous devons examiner comment nous pouvons l’améliorer et faire en sorte que les économies de temps profitent à tous."

Peu de chances que le sujet soit vite abordé

Jost Capito, le directeur de Williams, a expliqué que le sujet a été abordé par les patrons durant un dîner organisé avec la F1 et les autres directeurs. Et l’Allemand confirme que l’objectif est d’en tirer davantage de leçons : "Oui, cela a été soulevé aussi."

"Ce que nous avons également discuté, qui est apparu un peu dans la discussion, c’est que nous devrions le faire quelques courses de plus, et ensuite discuter ensemble et analyser ce qui est mieux, ce qui est pire, et, faire des changements si nous pensons que nous pouvons faire mieux."

Mike Krack, le directeur d’Aston Martin F1, n’a pas connu le format de l’année dernière. Il se rallie à ses pairs et pense que la Formule 1 a d’autres priorités à régler avant de penser à ce retour en arrière : "Je ne peux pas vraiment comparer avec ce que c’était avant."

"Il n’est jamais facile de faire un planning qui convienne à tout le monde, donc nous payons tous pour faire un travail et chacun essaie de faire de son mieux pour s’adapter. Nous attendons quelques courses et nous ajusterons si nécessaire. Ce n’est pas une priorité."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos