Verstappen aimerait un retour à l’ancien format de week-end

Les pilotes de F1 n’aiment pas les conférences le vendredi matin

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 avril 2022 - 12:35
Verstappen aimerait un retour à (...)

Max Verstappen n’est pas très positif au sujet du format des week-ends cette saison en F1. Le pilote Red Bull regrette l’organisation de l’an dernier, lorsque la journée médias était le jeudi après-midi. Celle-ci est désormais le vendredi matin, mais il trouve les week-ends moins bien équilibrés.

"Je pense que c’est surtout la façon dont nous organisons les conférences de presse et les activités médiatiques. Je pense que c’était mieux avant" note Verstappen. "Maintenant, notre jeudi est très long, puisqu’il n’est plus vraiment un jour, officiellement."

"Mais en fait, pour nous, c’est la même quantité, ou même plus le jeudi, et encore plus maintenant le vendredi, où les médias arrivent tôt. Arriver tôt n’est pas un problème, mais votre journée entière est plus longue. Donc, avec plus de courses, vous voulez avoir un week-end plus court."

"Mais en fait, maintenant, nous avons plus de courses, et nous avons aussi des week-ends plus longs, donc au moins plus de jours où nous sommes réellement sur la piste et faisons des choses. Cela doit définitivement changer."

Pendant la conférence du matin, il a expliqué qu’il y avait une certaine lassitude à répondre aux mêmes questions à chaque fois : "Nous faisons cette conférence, puis nous sortons, puis nous devons parler à tous les médias individuels."

"Mais ils posent tous la même question. Et vous vous répétez six ou sept fois. Vous essayez de rendre les choses intéressantes, de les formuler différemment, mais au bout du compte, vous dites la même chose. Dans d’autres sports, quand ils ont une conférence de presse, il y a beaucoup de micros qui sont réunis."

"Et au lieu de donner aux diffuseurs deux questions chacun, ils ont tous six, huit ou dix questions en une seule fois, et ils peuvent tous les diffuser. Je pense que c’est aussi beaucoup plus efficace et plus agréable pour tout le monde, et vous obtenez beaucoup plus des athlètes."

Magnussen et Russell se joignent à Verstappen

Kevin Magnussen a fait écho à Verstappen, indiquant que le "problème avec ça, c’est que vous passez par beaucoup d’interviews le week-end et c’est difficile parce que vous répondez exactement aux mêmes questions."

"Bien que ce soit un sujet qui vous passionne, cela se passe le jeudi puis le vendredi encore. C’est un peu difficile d’être authentique à la fin, après avoir répondu 30 fois à la même question. Mais, ça ne dépend pas vraiment de moi."

Le directeur de la GPDA, George Russell, a confirmé que les pilotes n’étaient pas satisfaits de la situation actuelle. L’association des pilotes veut faire changer les choses, dans le but de faire progresser la F1 en tant que spectacle.

"Je ne suis là que depuis trois ans, mais avec tous les pilotes, nous sommes incroyablement unis et nous avons une communication constante avec la F1 et la FIA pour essayer d’améliorer notre sport dans tous ses aspects" indique Russell.

"Il est en perpétuel changement mais il n’y a pas plus à élaborer pour le moment. Mais je pense qu’il est important qu’entre les pilotes, la F1 et la FIA, nous soyons tous sur la même longueur d’onde et que nous poussions tous dans la même direction."

Une situation similaire pour nous, médias

Chez Nextgen-Auto, nous ne pouvons que faire écho aux propos des pilotes à ce sujet. Bien évidemment, dans une saison de 23 courses et avec un calendrier qui tend vers l’augmentation du nombre de Grands Prix, il y a des avantages à la réduction de la longueur des week-ends.

Ces derniers se font majoritairement sur trois jours, bien que certaines équipes comme Haas F1 et Ferrari donnent des conférences de presse le jeudi. De plus, lorsque des équipes nous accordent des interviews exclusives, elles se font aussi le jeudi.

Mais cet avantage en matière de temps économisé pour nous, avec ces week-ends plus courts, se paient en termes de contenu. En effet, les conférences de presse ont perdu en longueur, et elles se situent très près, dans le temps, des premiers essais libres.

Aussi, il arrive souvent que les propos des pilotes soient déjà désuets lorsque nous voulons les publier, car confirmés ou infirmés par le premier roulage du week-end.

De fait, ce format compact rend plus difficile de traiter de manière exhaustive les déclarations de chacun des 20 pilotes du paddock, ce qui nous tient particulièrement à cœur chez Nextgen-Auto.

Red Bull

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos