Leclerc salue une ’préparation fluide’ pour Ferrari à Bahreïn

La Scuderia semble en forme avec sa F1-75

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 mars 2022 - 19:03
Leclerc salue une 'préparation (...)

Ferrari a connu des essais de Bahreïn très positifs, faisant suite à une première semaine d’essais hivernaux également enthousiasmante à Barcelone. La Scuderia semble très bien préparée pour sa saison à venir, et Charles Leclerc avoue lui-même avoir rarement connu un hiver si productif.

"C’est certainement l’une des préparations de saison les plus fluides que j’ai vécues" a déclaré Leclerc. "Il n’y a pas eu de problèmes majeurs. Sur un projet aussi nouveau, vous vous attendez pourtant à trouver des obstacles sur le chemin,."

"Et pour l’instant, à part le marsouinage qui est toujours un problème dans certaines conditions, ça a été assez fluide, et nous avons réussi à continuer à progresser. Pour l’instant, je n’ai honnêtement aucune idée d’où nous sommes. Mais ces six jours d’essais se sont déroulés sans encombre."

Le Monégasque refuse toutefois d’établir une hiérarchie après ces journées de tests, alors que la concurrence place Ferrari en haut du classement : "Pour l’instant, c’est très, très difficile, et c’est pourquoi je pense que nous devons vraiment rester prudents."

"Comme nous l’avons vu, Red Bull a un tout nouveau package aujourd’hui, Mercedes avait une voiture complètement nouvelle et n’a pas montré son potentiel, et en fait tout le monde semble être assez proche à un moment ou à un autre."

Sainz apprécie la fiabilité de la Ferrari F1-75

Son équipier, Carlos Sainz, salue avant tout la fiabilité de la Ferrari F1-75 après six journées sans problème majeur : "Sur la fiabilité jusqu’à présent, nous avons vraiment bien réussi à être en mesure de courir les six jours d’essais sans créer un drapeau rouge, sans avoir un seul problème sur la piste."

"Je pense que c’est la priorité numéro un qui nous a permis de compléter notre programme d’essais, et d’arriver à la première course aussi prêts que possible."

Il révèle préférer le comportement de la monoplace en simulation de course : "Jusqu’ici, je me sens plus à l’aise lors des longs relais avec du carburant qu’en relais de qualification. Mais j’ai passé beaucoup plus de temps sur des longs relais que sur des tours rapides donc je pense que c’est normal."

Sainz sait aussi qu’il faudra mieux comprendre les pneus pour optimiser le fonctionnement de la monoplace : "C’est très différent mais on a beaucoup d’apprendre d’eux, beaucoup de choses à analyser."

"Nous devons voir si nous pouvions mieux les comprendre car actuellement, la dégradation est très importante. La surchauffe est toujours là, peut-être moins pire que les années précédentes, mais ce sera toujours une forte dégradation."

Le marsouinage est toujours un problème dans certaines circonstances, mais Ferrari travaille à l’optimisation de sa F1 : "Nous continuons à expérimenter, on continue à essayer de s’en débarrasser. Cette semaine, on a progressé, mais on l’a encore quand on essaie de mettre la voiture plus bas. On doit travailler dessus mais on a fait des pas dans la bonne direction."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos