Formule 1

Le V6 Honda illégal ? Tanabe déconstruit les ‘suspicions’ de Mercedes F1

Une spécification sans aucun ajout sur la performance

Recherche

Par Alexandre C.

2 juillet 2021 - 15:32
Le V6 Honda illégal ? Tanabe déconstruit

L’introduction d’une nouvelle unité de puissance chez Honda, à partir du Grand Prix de France au Paul Ricard, a fait réagir, et négativement, chez Mercedes. Lewis Hamilton a estimé que Honda avait introduit une « évolution », en période de gel moteur, ce qui est interdit (pour la performance, pas pour un problème de fiabilité).

Red Bull et Honda ont ainsi bien sûr nié toute infraction au règlement… tandis que dans le même temps, Mercedes annonçait aussi l’arrivée de petites évolutions notamment au niveau de l’unité de puissance, ironie du sort.

Toyoharu Tanabe, le directeur technique de Honda, s’est exprimé sur ce sujet brûlant dans le paddock du Red Bull Ring.

Et quand on lui demande si ce nouveau moteur apporte effectivement un gain de puissance… Toyoharu Tanabe préfère en rire : « Je suis très heureux si c’est vrai. »

En redevenant plus sérieux, Toyoharu Tanabe rappelle tout simplement ce qui est le règlement – et ce que Honda aurait donc respecté.

« Ce n’est pas vrai. Selon le règlement actuel, toute évolution liée aux performances n’est pas autorisée pendant la saison. »

« Par conséquent, notre deuxième unité de puissance est la même que la première en termes de spécifications et de performances. »

Que Mercedes aille voir les données GPS !

Et Toyoharu Tanabe de demander officiellement à Mercedes de regarder les données GPS plutôt que de spéculer…

« Peut-être que si quelqu’un compare les données GPS de la première et de la deuxième unité de puissance, vous pouvez facilement trouver l’écart entre Mercedes, Ferrari, Renault et la Honda. C’est le moyen le plus simple de savoir comment Honda utilise son unité de puissance depuis le début de la saison. »

Pour autant Toyoharu Tanabe confirme que des petites évolutions sur la fiabilité ont été introduites. Cependant cela ne veut pas dire que Honda peut "pousser les chevaux" en course - davantage qu’en début de saison où Honda aurait une unité de puissance moins fiable. Mais là encore, ce sont des fausses suppositions pour Tanabe : aucun problème de fiabilité n’aurait conduit Honda à faire tourner ses V6 en sous-régime depuis Bahreïn.

Tanabe précise aussi que les changements de la nouvelle unité de puissance concernent le fonctionnement opérationnel de l’unité de puissance (la spécification liée à la performance n’ayant donc pas varié par rapport au premier moteur thermique de l’année).

« Nous ne sommes autorisés à changer que pour des raisons de fiabilité, de coût et de logistique. Nous devons d’abord soumettre des changements très détaillés à la FIA, et la FIA a approuvé ces changements. »

Mais comment Honda s’y est-elle pris pour aller chercher ces progrès ?

« Une fois que nous comprenons notre moteur thermique et l’ERS [Système de récupération de l’énergie], nous allons sur une piste différente à chaque fois, afin de simuler comment utiliser la balance totale pour l’unité de contrôle électronique et les systèmes électroniques. Ainsi, nous optimisons l’utilisation de l’unité de contrôle électronique en termes de temps au tour. »

« Les directives techniques actuelles nous donnent un peu plus de mal. Nous devons faire les qualifications et la course dans le même mode. Donc ce type de stimulation. Et puis quand nous venons sur la piste, nous courons dans le monde réel et ils mettent à jour ce type de calibration pour maximiser nos performances. »

Au cas où, Mercedes aurait eu son mot à dire

D’ailleurs Toyoharu Tanabe rappelle que Honda est soumis à une évaluation par les autres motoristes - qui peuvent donc avoir leur mot à dire en cas de suspicion.

« La FIA distribue tous les documents aux autres manufacturiers. Nous devons donc obtenir l’approbation des autres grands motoristes pour modifier les spécifications d’une seule pièce. »

« La raison pour laquelle nous menons une enquête aussi détaillée [sur ces changements] est qu’il y a longtemps, certaines équipes ont amélioré leurs performances en effectuant un changement pour améliorer leur fiabilité. »

« Nous faisons donc très attention à ne pas modifier les performances. Il n’est pas possible d’améliorer les performances pendant la saison. C’est ma réponse à cette suspicion. »

A quel motoriste ayant enfreint la légalité Toyoharu Tanabe pense-t-il ? A Ferrari en 2019 ? A Renault au début de l’ère hybride ? Il ne le dira pas…

En revanche, ExxonMobil, le fournisseur de carburant, a bien introduit une évolution. Mais c’était avant la France, et uniquement pour la fiabilité (afin de faire fonctionner l’unité de puissance sous de plus hautes températures). Cela ne vaut-il pas quand même quelques gains en performance en pouvant davantage exploiter le moteur ? Christian Horner plaisantait d’ailleurs sur la « superpuissance » de cette évolution en carburant, en réponse aux accusations de Toto Wolff (voir notre article).

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less