Formule 1

Le point le plus positif de la saison de Ferrari pour Brawn ? Leclerc !

Une des rares satisfactions de l’année ?

Recherche

Par A. Combralier

4 décembre 2019 - 09:09
Le point le plus positif de la (...)

Une fois encore, Ferrari a trouvé les moyens de saborder son week-end de course à Abu Dhabi. Deuxième tour lancé raté, faute de temps, pour Charles Leclerc, arrêt aux stands trois secondes trop lent pour Sebastian Vettel, stratégie manquée pour Charles Leclerc… Ferrari a fini la saison comme elle l’avait commencée, en dents de scie.

Pour Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, la saison de la Scuderia a été traversée de « beaucoup de hauts et de bas. »

L’ancien dirigeant de l’équipe s’est dit compatissant envers Mattia Binotto, l’actuel directeur d’écurie, et est aussi revenu sur la pression qui a semblé faire tant de mal à Ferrari encore une fois cette saison.

« Après les essais hivernaux, cela semblait très prometteur pour Ferrari ; mais l’optimisme des débuts a cédé à la déception et lors de la première moitié d’année, Ferrari, pour résumer, a manqué des opportunités. »

« Après la pause estivale cependant, Ferrari a retrouvé du rythme en signant six poles consécutives, de la Belgique à Mexico, et a aussi remporté trois victoires de suite. »

« Cependant, la dernière partie de la campagne s’est révélée plus difficile, comme à Abu Dhabi. »

« Durant sa première année comme directeur d’écurie, Mattia Binotto est passé par un baptême du feu, dans ce poste qui est certainement le plus soumis à la pression en F1. Je suis sûr, cependant qu’il a les qualités pour inaugurer un nouveau cycle de succès. »

Sur le plan des pilotes, le duo de Ferrari a également amené son lot de hauts et de bas, avec bien sûr en ligne de mire l’accrochage fratricide à Interlagos.

« L’aspect le plus positif de la performance de Ferrari cette année, fut, sans aucun doute, Charles Leclerc qui, lors de sa deuxième année en F1 seulement, et sa première dans une des écuries de pointe, a remporté 2 courses, signé 7 poles positions et a fini sur le podium à 10 reprises. Son talent est indéniable, et il est destiné à faire de grandes choses lors de la prochaine décennie. Clairement, il a des marges de progrès, ce qui est seulement naturel. »

« Il est clair que Charles a mis Sebastian Vettel sous pression, ce qui a rappelé à Vettel ce qu’il lui était arrivé en 2014, avec Daniel Ricciardo chez Red Bull. Mais cette fois, Sebastian Vettel va rester dans son équipe pour mener le combat contre Charles Leclerc. »

« L’an prochain sera un défi intéressant pour les deux pilotes et Mattia Binotto devra gérer avec attention son line-up. Le plus gros défi, cependant, sera de fournir aux pilotes une voiture pouvant être compétitive sur tous les types de circuits. Et puis ils devront éviter les problèmes de fiabilité qui sont arrivés trop fréquemment cette année. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less