Le pari payant de Ferrari : pourquoi la F1-75 domine même sans évolutions

Peu d’évolutions, mais 100 % comprises : le plan de Ferrari validé

Recherche

Par Alexandre C.

18 avril 2022 - 20:41
Le pari payant de Ferrari : pourquoi la

Les budgets plafonnés en F1 ont des conséquences très directes dans la course au développement cette année, surtout pour les trois écuries de pointe : elles ne peuvent plus apporter autant d’évolutions que par le passé.

A ces restrictions financières s’ajoutent des restrictions techniques : pour les meilleures équipes, le temps passé en soufflerie et en CFD est limité par rapport au milieu de grille.

Ferrari, qui avait fini 6e au classement des constructeurs en 2020, a bien moins pâti de ce temps de développement restreint l’an dernier, par rapport à Red Bull et Mercedes. Ce qui explique aussi pourquoi la Scuderia a peut-être pu mettre sur pied d’entrée une voiture efficace.

« Ils ont manifestement commencé ce projet beaucoup plus tôt que nous. Et donc, dans une certaine mesure, nous essayons de les rattraper » déclarait ainsi récemment Christian Horner sur le projet Ferrari 2022.

La F1-75 n’a toutefois pas évolué d’un iota depuis les essais hivernaux, contrairement à la Mercedes par exemple. Cette approche est pour le moment payante, en attendant l’arrivée d’évolutions (ce ne sera pas vraiment à Imola).

Claudio Albertini, le directeur des opérations en piste, explique cette approche prudente mais adaptée de Ferrari dans la course au développement cette année.

« Le plafond budgétaire a un impact sur la façon dont nous opérons cette saison. »

« Il est extrêmement important lorsqu’il y a un développement que le nouveau composant soit bon, sinon il y a une perte d’argent et une perte de temps. »

Albertini commente aussi le pari joué par Ferrari cette année : au lieu d’apporter de grosses évolutions en cours d’essais (comme Mercedes à Bahreïn avec la F1 sans pontons), Ferrari a préféré se concentrer sur la compréhension et l’exploitation d’une ’vieille’ voiture n’ayant pas évolué.

« Il est vrai que le fait d’avoir une vieille voiture, en la comprenant, nous a conduit à un processus d’amélioration continu ; au lieu d’apporter de nouvelles pièces et de ne plus utiliser les anciennes, ce qui n’est pas utile pour le plafond budgétaire. »

« Tout est parfois un peu un pari. Si vous amenez une pièce plus tôt et que c’est OK, vous êtes plus détendu et vous vous développez. Mais si vous pariez et que vous arrivez au deuxième test avec un nouveau composant mais qu’il ne fonctionne pas, c’est pire. »

Or c’est bien cette difficulté extrême qu’a rencontrée Mercedes lors de la deuxième salve des essais hivernaux…

Comment développer la F1-75 à partir de maintenant ?

Ferrari va bien finir par apporter des évolutions bien sûr : mais pour régler quel problème ? Même le marsouinage ne semble pas affecter outre-mesure la performance et la fiabilité de cette voiture rouge et dominatrice.

Albertini confirme ce sentiment de sérénité qui règne à Maranello : l’équipe suit simplement le plan prévu. Sans se presser... car il ne faut pas se louper cette année avec les budgets plafonnés !

« Quand nous avons vu que la voiture avait du potentiel, nous avons pu repérer dès le début du projet les pièces de la voiture qui étaient les plus performantes et nous concentrer sur celles-ci. »

« Maintenant nous comprenons que notre première idée était bonne car les parties importantes de la F1 fonctionnent bien. Et nous suivons le plan de base que nous avions depuis l’année dernière. »

« La voiture, heureusement, était bonne depuis le début, donc c’est bon pour nous parce que nous pouvons nous concentrer sur le développement et ne pas avoir à affronter des équipes qui sont meilleures que nous. »

« C’est un bon début de saison pour nous. C’est sûr que nous commençons le développement. Avec ces nouveaux règlements, c’est une approche différente par rapport au passé. »

« Mais les développements futurs sont déjà dans notre plan pour la suite, parce que cette philosophie de la voiture est très nouvelle. Il y a beaucoup de choses que nous étudions encore et que nous voulons améliorer. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos