Refroidie par la course sprint, Ferrari ne prévoit aucune évolution à Imola

Binotto surpris du très bon début de saison des Rouges

Recherche

Par Alexandre C.

13 avril 2022 - 08:12
Refroidie par la course sprint, (...)

Le prochain Grand Prix à Imola semblait être l’occasion idéale pour Ferrari d’introduire des évolutions majeures : car le circuit est tout proche de la base de l’équipe à Maranello.

Red Bull va aussi profiter de la fin des courses « délocalisées » hors d’Europe, en tout cas pour le moment, pour apporter des évolutions notamment pour réduire le poids de la voiture de Milton Keynes.

Cependant contrairement à ce que l’on pouvait attendre, aucune évolution majeure ne sera finalement attendue sur la Ferrari. En cause, la première des trois itérations des courses sprint cette année.

Avec seulement une heure d’essais libres le vendredi, avec encore le risque d’accrochages en course sprint, Mattia Binotto a donc fait un choix raisonnable qu’il explique ainsi.

« De notre côté, n’y aura pas grand-chose de nouveau à Imola parce que nous pensons que ce n’est pas le bon endroit pour amener [des évolutions]. »

« Ce sera un week-end difficile pour ce qui est d’apporter des mises à jour et d’essayer de les évaluer dans les essais libres du vendredi, parce que vous devez évidemment vous concentrer sur les qualifications de l’après-midi. Pour les évolutions plus, disons, significatives, ce sera pour plus tard dans la saison. »

Pour autant comme nous l’avons vu encore à Melbourne, Ferrari souffre encore nettement du marsouinage en lignes droites : cela n’inquiète-t-il pas Mattia Binotto ?

« Nous allons essayer d’atténuer les problèmes que nous avons eus encore jusqu’à présent. Je pense au marsouinage et au rebondissement qui ont affecté nos performances ce week-end dernier en Australie. Nous allons donc encore essayer de travailler sur ce point précis. »

Un début de saison heureux et surprise pour la Scuderia

Le patron de la Scuderia voit quoi qu’il en soit son pari (tout miser sur 2022) être pleinement validé - il sauve ainsi sa peau sans doute pour plusieurs années.

Mais Mattia Binotto n’est-il pas lui-même surpris par l’ampleur de l’avance prise d’ores et déjà par Charles Leclerc et Ferrari aux deux classements ?

« Je suis certainement surpris, nous avons travaillé dur et nous avons mis la priorité sur 2022. Je savais que l’équipe était une grande équipe et nous nous sommes en quelque sorte améliorés par rapport aux saisons précédentes. »

« J’espérais avoir une voiture compétitive pour le début de la saison... mais je ne m’attendais certainement pas à un si bon début de saison. Je pense qu’il serait injuste de penser cela. »

« Mais je crois toujours que la différence entre nous et les autres peut être très faible. Les courses passées l’ont prouvé, et qu’il y aura certainement une grande bataille dans les prochaines courses. »

Cette voiture rouge a-t-elle une recette magique ?

« Je ne pense pas que le niveau de charge aérodynamique [sur l’aileron arrière notamment] ait été un élément différenciant, parce que, si je regarde la vitesse sur les lignes droites, si je regarde nos concurrents directs… finalement ils ont couru à un niveau supérieur par rapport à ce qu’ils avaient, par exemple, en Arabie saoudite, et ils étaient beaucoup plus proches de nous... »

« Avoir une voiture bien équilibrée était un élément clé dans la perspective de la gestion des pneus, et les pilotes ont bien géré cet aspect. Charles a fait un assez bon travail à cet égard. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos