Live - Grand Prix Talk : Débriefing du GP de Grande-Bretagne

>

Le grand déclassement : Mercedes F1, ‘écurie de milieu de grille’ pour Shovlin

En qualifications du moins

Recherche

Par Alexandre C.

23 avril 2022 - 07:47
Le grand déclassement : Mercedes F1, (...)

Pendant que Toto Wolff « s’étrangle » au vu des performances de Mercedes cette année, Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef chez Mercedes, a lui aussi du mal à reprendre sa respiration.

Les Mercedes ont péniblement atteint la Q2 à Imola ce vendredi, pour prendre seulement les 11e et 13e places des qualifications. Le marsouinage handicape toujours l’équipe, mais pas que…

Ainsi les faibles températures ont contribué à mettre en lumière une autre faiblesse de Mercedes : la mise en chauffe des Pirelli, explique Shovlin.

« Nous avons eu du mal avec la mise en températures des pneus avec cette voiture pour être honnête, nous n’avons pas encore trouvé le fond du problème. »

« Ce vendredi, c’était un exemple douloureux de cela, où nous n’avons pas pu avoir des tours suffisamment longs et bons pour faire monter la température et mettre les voitures dans la bonne fenêtre de fonctionnement. Nous l’avons vu sur toutes les courses - à Bahreïn, ça ne vous coûte pas vraiment. Sur tous les autres circuits, ça a été une difficulté pour les qualifications. »

« Avant, l’air chaud des freins arrivait directement sur la jante et la chaleur passait très vite dans la gomme. Les règlements ont été conçus pour rendre cela difficile et ils ont réussi. »

Shovlin évoque ici l’évolution du règlement concernant les couvertures chauffantes (pas plus de 70 degrés pour tous les pneus cette année).

Une équipe du dimanche ?

Les problèmes de Mercedes semblent davantage mis en valeur en qualifications qu’en course.

Shovlin le constate aussi : sur un tour la Mercedes ne vaut pas mieux qu’une voiture du milieu de grille. Elle est une voiture du milieu de grille. Et pas la meilleure !

« Notre rythme de course est normalement bon, nous avons démontré que nous sommes les troisièmes plus rapides en course. »

« Le problème, c’est que sur un seul tour, nous semblons être en milieu de grille. C’est un domaine sur lequel nous travaillons, mais que nous ne comprenons pas encore complètement. »

« Mais nous devons comprendre pourquoi nous ne pouvons pas égaler les équipes de milieu de grille. Nous sommes très nettement une équipe de milieu de grille. »

« Nous savons que Red Bull et Ferrari ont plus d’appui aérodynamique en ce moment, mais nous devrions être en mesure de performer dans la même position que celle qui est la nôtre en course, où nous sommes de manière réaliste, la troisième équipe la plus rapide. »

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos