Le crash de Zhou a explosé les seuils FIA, nouveaux détails inquiétants

Le pire était probable mais a été évité

Recherche

Par Alexandre C.

9 juillet 2022 - 12:28
Le crash de Zhou a explosé les (...)

Guanyu Zhou le soupçonnait, c’est désormais confirmé : le crash du pilote Alfa Romeo à Silverstone était bien au-delà des limites de la FIA nécessaires pour passer les crash-tests.

Une voiture de F1 est censée supporter un choc de 105 kiloNewton en charge verticale, en cas de crash menant éventuellement à un tonneau. C’est justement ce qui est arrivé à Guanyu Zhou à Silverstone.

Or, Frédéric Vasseur, le directeur d’écurie, a révélé ce matin à Spielberg que le crash était « quelque chose comme deux fois plus important que la charge utilisée au crash-test. »

Un écart absolument conséquent, qui explique pourquoi l’arceau du pilote s’est détaché ; et qui devrait questionner la FIA…

Frédéric Vasseur appelle d’ailleurs la Fédération à tirer les leçons de ce crash qui aurait pu se finir de manière bien plus catastrophique…

« Cela signifie que nous avons creusé un sillon de quatre ou cinq mètres sur le tarmac. »

« Peu importe le niveau des crash-tests, on peut toujours trouver quelque chose d’un peu plus grand et, bien sûr, nous devons prendre des mesures de notre côté et avec la FIA pour améliorer la sécurité. »

« Mais à la fin, je veux rester positif et dire qu’après un gros accident, il ne s’est rien passé. »

« Heureusement que nous n’avions pas de fuite de carburant sur la voiture, car cela aurait été de loin le pire scénario. Pouvez-vous imaginer quel aurait été le résultat s’il y avait eu une fuite [et un incendie] ? »

Dans ce cas, Guanyu Zhou, coincé entre les murs et les grillages, aurait certainement été vulnérable aux flammes...

Le mea culpa de Vasseur

Le halo a certainement sauvé la vie de Guanyu Zhou dimanche dernier.

Frédéric Vasseur, qui était, comme d’autres (Romain Grosjean, Nico Hülkenberg, Lewis Hamilton...) opposé à l’introduction de cet appendice sécuritaire, doit battre sa coulpe aujourd’hui.

« Zhou est revenu au garage une heure après l’accident, lorsqu’il est sorti du centre médical, et il n’y avait absolument rien qui n’allait pas de son côté. »

« Sa première question concernait le stock de pièces pour Spielberg et c’est sûr que quelques jours plus tard, quand on y pense, c’est tout simplement incroyable d’avoir eu un accident aussi grave et de revenir au garage en étant concentré sur le prochain Grand Prix. »

« C’est incroyable. Sur ce point, c’est grâce à la FIA, grâce aux critères de sécurité. »

« Je n’étais pas le plus grand fan du halo au début, mais j’avais tort et la semaine dernière, entre Zhou et l’accident de F2 [Roy Nissany], c’est grâce à la FIA ce qui est arrivé. »

Pas d’impact sur le budget ?

Alors que les directeurs d’équipe ont discuté de la possibilité d’augmenter le plafond budgétaire des équipes pour 2022 en réaction à l’inflation mondiale lors d’une réunion de la commission F1 vendredi, Vasseur a déclaré que les lourds dommages causés par l’accident ne donneront pas d’inquiétude à Alfa Romeo avec son propre budget cette saison.

« Je ne veux pas revenir sur la discussion d’hier. La grande différence est que, dans ce cas, je n’ai pas à gérer le plafond des coûts, je dois gérer mon propre budget car nous sommes toujours en dessous du plafond des coûts. »

« Je n’irai pas à la banque pour faire un prêt pour payer les pièces. Cela signifierait que je devrais trouver des économies sur le développement ou sur un autre sujet, mais nous devrons nous en occuper et nous pourrons nous en débrouiller. »

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos