Latifi compte sur Button pour dompter des F1 2022 piégeuses

L’adaptation, un concept-clef pour 2022

Recherche

Par Alexandre C.

28 janvier 2022 - 07:53
Latifi compte sur Button pour (...)

Si Jenson Button, le conseiller spécial de Williams F1, n’a pas eu autant de temps et d’opportunités qu’il l’aurait voulu pour se consacrer à son nouveau rôle (voir cet article), pour conseiller George Russell et Nicholas Latifi l’an dernier, le Britannique compte bien se rattraper en 2022.

Et peut-être que Nicholas Latifi et Alexander Albon auront bien besoin des conseils d’un champion du monde en cette année 2022, celle d’un nouveau règlement aérodynamique.

D’ores et déjà, comment Nicholas Latifi juge-t-il l’apport de Jenson Button dans l’équipe ? A-t-il été profitable concrètement ?

« D’un point de vue plus personnel, alors que j’en suis encore à mes tous débuts en Formule 1, il m’a donné de petits mots de conseils et des conseils sur les débuts, les bonnes et les mauvaises approches à adopter, etc. »

« Et, oui, juste quelques petits mots d’encouragement ici ou là, directement après une qualification ou après une course si j’arrive à le croiser. »

« Je pense que c’est un grand atout de l’avoir dans l’équipe, quelqu’un sur qui je peux rebondir si j’en ai besoin ou si j’ai envie de demander conseil à quelqu’un. Donc oui, c’est bien. »

« Evidemment, au début de l’année quand il a rejoint l’équipe, le Covid était encore un peu un problème, donc il n’était pas vraiment dans l’usine, et même en bord de piste, il savait qu’il ne fallait pas mélanger les bulles Covid, car il est souvent avec la F1 TV et Sky. »

« Mais oui, il a manifestement une grande expérience du sport, et évidemment il a un point de vue unique comme pilote, ce qui est formidable pour moi, personnellement. Même son ancien ingénieur de course fait partie de notre équipe, donc ils ont aussi une relation. »

« Et oui, juste en travaillant avec l’équipe de ce côté-là, je le vois régulièrement parler avec certains des ingénieurs et donner son opinion sur ce qu’il a vu, ce qui, j’en suis sûr, est précieux pour eux. »

Latifi se méfie des F1 2022

Le Canadien se méfie de ces nouvelles monoplaces et de leur style de pilotage apparemment plus pataud ou moins incisif.

Les F1 2022 seront bien apparemment plus difficiles à conduire et pour performer, Nicholas Latifi sait qu’il devra faire évoluer son style de pilotage. C’est la clef de la réussite de Lewis Hamilton pour George Russell, c’est la clef de la réussite tout court pour Nicholas Latifi.

« Il est important d’être flexible et d’adapter, selon la situation, la façon dont la voiture se comporte. »

« Surtout si elle n’est pas à votre goût, et d’après ce que j’entends dire sur les voitures 2022, ce sera peut être le cas, avec une voiture potentiellement plus difficile à conduire. »

« L’adaptation est l’une des compétences et des qualités les plus importantes que vous devez avoir. Parce que vous savez qu’il y a parfois des situations où les choses ne sont pas comme vous l’attendez, quand vous n’êtes pas en mesure de prédire exactement ce que la voiture va faire, avec la façon dont les conditions de piste sont. »

« L’adaptation est probablement la chose la plus importante, surtout en F1, où rien n’est jamais parfait, la voiture peut toujours être un peu meilleure, la conduite peut toujours être un peu meilleure, il faut juste s’adapter à la façon dont la voiture doit être pilotée, ce qui peut ne pas être à votre goût. »

« Ce n’est peut-être pas quelque chose de nouveau, parce que c’est quelque chose que j’ai connu auparavant dans les catégories juniors. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos