La visibilité dans les F1, une inquiétude qui monte après Suzuka

Sainz et Verstappen réservent leur verdict sur le départ d’Eduardo Freitas

Recherche

Par Alexandre C.

23 octobre 2022 - 14:30
La visibilité dans les F1, une (...)

La FIA a rendu un rapport assez détaillé et fourni (voir notre article), concernant l’incident de la grue au dernier Grand Prix du Japon.

La Fédération a promis de tirer les conséquences de cet incident unanimement dénoncé par les pilotes. Et une première mesure est tombée : Eduardo Freitas est écarté de son poste de directeur de course ; Niels Wittich sera le seul à officier à cette fonction d’ici la fin d’année.

La fin de ce duo a-t-elle été discutée avec les équipes ou les pilotes ? A-t-elle été approuvée par eux ? Et qu’ont-ils pensé du reste du rapport ?

Charles Leclerc l’avoue volontiers, il n’a pas eu encore le temps d’étudier en profondeur ce rapport. D’autant que la réunion pilotes-FIA, prévue après les EL2 à Austin, a été reportée au prochain Grand Prix à Mexico, justement pour donner le temps aux pilotes de lire le rapport.

« Pour l’instant, pour être honnête, nous n’en avons pas trop discuté. Il y avait un long document que je n’ai pas encore eu le temps de lire. Mais je pense que l’objectif est d’en parler lors de la prochaine course. Donc oui, je dois encore parcourir le document pour être honnête. »

Le coéquipier du Monégasque, Carlos Sainz, a aussi remis cette lecture studieuse à plus tard.

« Nous avons tous décidé de reporter les discussions de Suzuka au Mexique parce que beaucoup de pilotes n’ont pas eu le temps de lire le document - pour que nous ayons ces trois ou quatre jours pour le lire et le commenter avec nos équipes et toutes les personnes impliquées, pour voir quelles autres idées nous pouvons proposer. »

« Mais oui, la visibilité a été discutée, ce qui pour moi est en fait presque plus important que tout le reste. »

Si Carlos Sainz met en avant la question de la visibilité, quid aussi du ’licenciement’ d’Eduardo Freitas ?

« Je vais garder mes pensées pour moi sur cette question, et je vais faire savoir à la FIA quelle est ma préférence, mais je crois vraiment que la FIA fait tout ce qu’elle peut faire pour continuer à s’améliorer. Je ne vais pas mentir, ça a été une année difficile, rude, pour eux et nous voulons tous progresser et aller dans la bonne direction, et nous allons faire tout ce que nous pouvons pour les aider. »

Max Verstappen pointe aussi la question de la visibilité

Le problème de Suzuka fut moins un problème de personne que de visibilité : cette question apparaît presque aussi ’visible’, justement, que celle de la grue à entendre les pilotes. Y compris Max Verstappen.

« Oui, je pense que le sujet principal à Suzuka était la visibilité parce que bien sûr, de mon côté, quand je suis passé devant la voiture de Carlos avec le tracteur ou la grue ou peu importe comment vous l’appelez... Vous voyez le tracteur bien sûr, mais quand vous êtes derrière, et que personne ne vous prévient, ou ne signale aux équipes qu’il y a une grue sur la piste, et que vous sortez soudainement du spray… C’est la chose que vous faites, n’est-ce pas, quand vous êtes derrière une voiture, j’essaie toujours d’aller à gauche ou à droite pour voir devant moi. Et si vous ne savez pas qu’il y a une grue à cet endroit… alors, oui, je peux comprendre, pourquoi les gens sont assez contrariés. »

« Donc sachant que nous avons ces problèmes de visibilité, vous pouvez communiquer plus rapidement et mieux en disant : ’les gars, nous devons envoyer une grue sur la piste pour enlever la voiture’. Je pense que cela aurait déjà beaucoup aidé. Donc c’est certainement ce qui va changer à l’avenir si cela se reproduit. »

« Le reste, c’est un sujet en cours qui, je pense, n’est pas quelque chose que vous pouvez facilement résoudre du jour au lendemain. »

Sur la mise à l’écart d’Eduardo Freitas, Max Verstappen enfin ne se prononce pas. Et plaint Mohammed Ben Sulayem…

« En ce qui concerne la situation du directeur de course, de mon côté je pense que le temps dira ce qui est juste. Avez-vous besoin d’un directeur de course ? En faut-il deux ? Est-ce qu’il en faut trois ? Cinq ? Je ne sais pas. C’est difficile. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos