La FIA espère voir les vingt F1 regroupées en 1,5 seconde cette saison

Nikolas Tombazis donne les dernières nouvelles sur 2022

Recherche

Par Olivier Ferret

1er janvier 2022 - 08:47
La FIA espère voir les vingt F1 (...)

Le monde entier vient de tourner la page de 2021, la F1 aussi et c’est maintenant l’immense bouleversement des règles pour cette saison 2022 qui va avoir l’intérêt grandissant des fans et des médias cet hiver.

Alors que la F1, la FIA et les équipes planchent sur ces nouvelles monoplaces depuis longtemps déjà, on ne sait toujours pas si les défis seront bien relevés, à savoir des monoplaces plus proches en piste, capables de se dépasser plus facilement, le tout dans un peloton resserré grâce à des règles plus strictes (liberticides selon les ingénieurs) et appliquées sous régime de budget plafonné.

Pour Nikolas Tombazis, le directeur technique de la FIA, ce nouveau règlement pour la F1 devrait bien réduire de moitié l’écart de performance de l’ensemble du peloton : il espère voir les 20 monoplaces en 1,5 seconde, entre la 1ère et la dernière.

"Il est difficile d’imaginer que nous puissions surpasser l’excitation de cette saison 2021 au cours de la première année de la nouvelle formule. Mais il est important que nous atteignions les deux objectifs que nous nous sommes fixés : rapprocher le peloton et faciliter le suivi d’une autre voiture."

"Pour le moment, environ trois secondes au tour séparent le premier du dernier. Nous espérons que d’ici la fin de 2022, ce ne sera qu’une seconde et demie."

Admettant qu’il existe un potentiel pour une plus grande disparité de performance lors du début de ces nouvelles règles, Tombazis se veut rassurant.

"Les voitures convergeront rapidement à mesure qu’il deviendra clair pour chacun en termes de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas."

"Nous avons corrigé ce qui a été raté lors du bouleversement voulu en 2009. Les objectifs étaient corrects, tout comme les mesures de base pour les atteindre. L’erreur était que les équipes avaient trop de liberté. C’est pourquoi les objectifs ont été manqués à la fin."

"Par conséquent, les règles pourront être adaptées rapidement, c’est écrit. Je m’attends à des ajustements, au cours de la saison, si les choses ne fonctionnent pas comme souhaité. Nous en avons la possibilité cette fois."

Tombazis répond aussi aux critiques quant à la ressemblance attendue entre toutes les F1 de 2022, suite à ces règles plus strictes.

"Cela dépend de la façon dont vous regardez de près. Elles différeront dans les détails. Après, lorsque les équipes auront reconnu quelle est la bonne voie, les voitures se ressembleront un peu plus encore. Mais c’est le lot de tous les règlements. En 2019, nous avons mené une enquête auprès des chefs d’équipe avec toutes les voitures de la grille peintes en blanc, et même eux n’ont pas reconnu toutes les voitures !"

Reste les performances attendues. A trois secondes des F1 de 2022 ou à une demi-seconde au final ? Tombazis ne veut plus donner de prévision exacte, mais avance un chiffre d’une seconde aujourd’hui.

"Je suis prudent car nous ne savons toujours pas quels effets les pneus 18 pouces, la conversion à l’E10 des moteurs et la maniabilité auront en raison des différentes caractéristiques aérodynamiques. Tout peut changer d’ici mars et l’arrivée en piste."

"Il est tout à fait possible que les nouvelles voitures soient plus difficiles à conduire car l’effet Venturi va plaquer les véhicules sur la piste dans les virages rapides, mais l’effet s’estompe considérablement dans les virages lents. Et si les voitures sont plus difficiles à conduire, ce serait bien pour la Formule 1."

F1 - FOM - Liberty Media

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos